Le Miracle de la Volonté

Le Miracle de la Volonté

Le miracle de la volonté

Danièle Galicia du blog Forme et bien-être organise un évènement intitulé « Histoires Extraordinaires ». J’y contribue aujourd’hui en vous relatant une petite histoire qui m’est arrivée il y a longtemps mais qui m’a marqué par son côté miraculeux.

Je suis à l’hôpital, alité, et l’interne me dit : « Vous avez des calculs dans la vessie, on va les éliminer par les voies naturelles. »

Quelque peu angoissé, je lui demande des précisions. Il m’explique calmement et sur un ton doctoral  qu’il s’agit d’une lithotritie chirurgicale, consistant à broyer les calculs à l’intérieur de la vessie puis à en extraire les fragments par l’urètre (canal conduisant l’urine de l’intérieur de la vessie vers l’extérieur).

Et il ajoute : « L’intervention est prévue dans 10 jours. »

Mon imagination est en pleine ébullition. La seule pensée des instruments me pénétrant à l’intérieur par ces voies hyper sensibles me terrifie. J’en somatise, j’ai l’impression d’avoir déjà d’horribles douleurs. Je ne veux pas, dans mon for intérieur, subir cette opération.

J’en ai assez bavé depuis plus d’un an à l’hôpital. J’ai été en réanimation, sous respirateur, perfusé, des tuyaux partout. J’ai eu des douleurs insupportables dont je n’aurais jamais pu imaginer auparavant qu’elles puissent exister.

Maintenant que je commence à revivre, à sortir du tunnel, voilà qu’on m’annonce ce truc barbare. C’est quoi cet outil qui broie des calculs urinaires ? une sorte de marteau piqueur miniature ?

Je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas.

Je me renseigne auprès des infirmières : « comment éliminer des calculs sans intervention ? » La réponse est tellement simple : « Il faut boire beaucoup d’eau. »

Je m’y mets aussitôt. Je bois goulument. Je vide plusieurs bouteilles chaque jour. Je fais pipi très fréquemment.

Je prie. Je n’ai que ça en tête, éliminer par moi-même. Je ne veux pas, j’ai trop peur de l’opération. C’est psychologique, je le sais très bien, mais c’est plus fort que moi.

Le compte à rebours continue chaque jour.

Je ne pense à rien d’autre.

3 jours, 2 jours, 1 jour, c’est cet après-midi à 14 heures. On me met sur un brancard qu’on pousse dans un couloir aveugle.

Je vois les néons défiler au plafond, tels le tic-tac des secondes qui s’égrainent avant le moment fatal.

On me fait une radio.

Et le médecin m’annonce : « c’est bon, pas de lithotritie, vous n’avez plus de calcul dans la vessie. »

C’est presque miraculeux.

Vous imaginez mon soulagement. J’étais tellement déterminé que j’en étais quasiment sûr, mais je conservais quand même un petit doute.

Une libération, une joie indicible.

Depuis ce jour, je bois plus d’un litre et demi d’eau par jour. C’est devenu une seconde nature.

Cette histoire montre le miracle de la volonté. Avec la volonté, l’être humain peut tout.

Avez-vous vécu le même genre d’histoire ?

Avez-vous obtenu par votre volonté quelque chose qui vous semblait a priori impossible ?

Ou, avez-vous été témoin du miracle de la volonté ?

Merci de laisser votre commentaire.