recadrage en PNL

Recadrage en PNL

Le recadrage en PNL

Le recadrage est un des outils les plus déclinés en PNL (Programmation NeuroLinguistique) et particulièrement puissant. Il permet d’enclencher un processus de changement.

On comprend bien ce que signifie le verbe recadrer. C’est un terme typiquement visuel issu de la photographie ou du cinéma.

Recadrage en PNL

Recadrage en PNL

Avant de prendre une photo ou un film, on doit cadrer, c’est-à-dire centrer l’objectif de l’appareil de prise de vue sur le sujet qui nous intéresse le plus.

recadrage en PNL

Recadrage en PNL

Recadrer, c’est donc changer de cadre, en le déplaçant soit de côté (dans les quatre directions possibles, droite, gauche, haut, bas), soit en faisant un zoom, soit en reculant pour s’éloigner du sujet. Ces deux derniers recadrages diminuant ou élargissant le cadre.

recadrage en PNL

Recadrage en PNL

Il existe bien d’autres façons de recadrer en PNL. Si on continue dans la métaphore photographique, on peut soi-même se déplacer autour du sujet. On fait tourner en quelque sorte le cadre dans les trois dimensions.

On peut aussi conserver le même sujet et changer son environnement, son « cadre ». C’est une autre manière de recadrage.

Si on considère le photographe comme un observateur, ces divers recadrages sont autant de points de vue différents.

___________________________________________________________

« Question de point de vue : changer de regard pour avancer »,
tel est  le thème du festival  « A la croisée des blogs »  proposé
ce mois-ci par Philippe du  blog Apprendre sur soi et avancer,
et   qu’il   nous  explique   dans  son  article  de  présentation.

recadrage en PNL

La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Même avec un tempérament très positif, nous avons parfois des soucis, des problèmes à résoudre qui peuvent nous sembler insurmontables. Nous pouvons être déstabilisés par des évènements, des situations, des circonstances, des relations qui tournent aux conflits, etc…

Un des objectifs de La Vie Positive est, vous le savez, de vous apporter des ressources, de vous donner une vision optimiste de la vie, et de contribuer à ce que vous vous y épanouissiez et que vous soyez heureux.

Aujourd’hui, en réponse au thème du festival, je veux aborder le chapitre des comportements qui nous dérangent et que nous n’aimons pas chez nous ou chez autrui.

Parmi les nombreux recadrages utilisés en PNL, il en est un très simple et efficace qui est le recadrage de contenu. En l’occurrence, il présente un point de vue différent du comportement que l’on trouve négatif.

Le recadrage est un processus qui va permettre de reconsidérer une situation selon un point de vue différent de celui initialement adopté. La signification que nous accordons à un évènement dépend avant tout du cadre dans lequel nous le percevons. Lorsque nous changeons de cadre, nous changeons la signification : entendre le grincement d’une porte au réveillon du jour de l’an ou le même bruit à trois heures du matin une nuit de pleine lune, n’aura pas le même effet sur nos ressentis.

Donner un sens différent

Fondamentalement recadrer c’est donner un sens différent.

Le recadrage repose sur les idées suivantes :

  • Chacun de nos comportements nous apporte des bénéfices, consciemment ou inconsciemment.
  • Un comportement en lui-même n’a aucune signification.
  • Un comportement ne peut être évalué que dans le contexte où il s’exprime.
  • Les interprétations d’un comportement peuvent être multiples : par exemple, tel comportement va paraître juste à l’un, injuste à l’autre.

Une intention peut se concrétiser de différentes manières : par exemple, « être poli, c’est arriver à l’heure », « être poli, c’est ne pas dire de gros mots », etc.

Le recadrage consiste donc à déplacer un comportement – ce peut-être aussi un évènement, une croyance, une émotion – d’un cadre à un autre. Ou métaphoriquement de regarder avec de nouvelles lunettes.

Le recadrage donne donc des options supplémentaires et une possibilité de choix plus grande. Il élargit et enrichit notre carte du monde, (voir aussi mon article La Carte N’Est Pas Le Territoire) donnant des sens nouveaux à nos vécus.

Le recadrage de contenu

Le recadrage simple de contenu, peut être :

  • soit un recadrage de sens
  • soit un recadrage de contexte.

Le recadrage de sens

Il s’agit de proposer une nouvelle signification à une situation.

Linguistiquement, pour faire le recadrage de sens, on part de
A = B ou de A => B et on le remplace par A = C ou A => C

Par exemple :

« Les enfants courent au soleil, ils vont se salir en jouant. »

A = « Les enfants courent au soleil »

B = « ils vont se salir en jouant. »

Le recadrage propose C à la place de B :

C = « les enfants vont se revitaliser en vitamine D. »

Ce qui donne la phrase :

« Les enfants courent au soleil, ils vont se revitaliser en vitamine D. »

L’idée est de trouver une équivalence C qui soit plaisante contrairement à B, et qui traduise une intension positive.

Pour faire un recadrage de sens, il faut donc se poser les deux questions :

  • Quelle autre signification pourrait avoir la situation ?
  • Quelle est l’intention positive du comportement ?

Le recadrage de contexte

Le recadrage de contexte consiste à trouver un contexte différent où le comportement jugé négatif sera accepté, utile, valorisé.

Par exemple :

« Les enfants courent trop dans tous les sens »

Le nouveau contexte proposé peut être une compétition sportive :

« C’est tellement bien d’être ainsi quand ils participent à une rencontre sportive. »

On utilise le recadrage de contexte quand quelqu’un dit vouloir changer un comportement chez lui ou chez les autres, et qu’on trouve un nouveau contexte où le comportement serait utile.

Précautions d’usage

Le recadrage est un outil très puissant, mais il faut l’utiliser dans un profond respect de la personne. Il ne pourra être efficace qu’à condition qu’elle se sente comprise, notamment quand c’est son propre comportement qui la dérange ou lui pose problème.

D’autre part, celui qui fait le recadrage, doit suffisamment appréhender la carte du monde  de son interlocuteur, ses idées, ses goûts, ses valeurs. Le recadrage consistant à lui proposer autre chose, cette autre chose doit lui sembler valable et acceptable selon ses propres critères.

En observant la réaction de la personne à notre recadrage, nous saurons si l’objectif est atteint ou pas. Dans l’affirmative, ce sera un moment de surprise suivi d’une décontraction.

L’élargissement, par le biais du recadrage, de la vision du monde d’une personne ne suffira pas à lui faire changer un comportement. Elle ne le fera que si cette nouvelle vision lui apporte plus de sens et qu’elle la trouve vraiment valable et préférable à l’ancienne.

Merci de laisser votre commentaire ci-dessous.

Connaissiez-vous la technique du recadrage ?

L’avez-vous utilisée ?

L’avez-vous expérimentée en tant que sujet ?