Aimez-vous Parler en Public ?

Aimez-vous parler en public ?

Connaissez-vous le plaisir de parler en public ? La Vie Positive, qui veut vous faire partager tout ce qui est positif, tout ce qui peut être bon et agréable dans votre vie, se doit d’aborder ce sujet de la prise de parole en public.

En effet, parler en public peut vous procurer un plaisir comme vous ne l’imaginez pas. Et, ce qui est formidable, c’est que, si vous éprouvez du plaisir, votre auditoire va éprouver lui aussi du plaisir. Il faut l’avoir vécu pour comprendre le phénomène.

Plutôt la peur que le plaisir

Comment peut-on éprouver du plaisir dans une telle circonstance ? Ca peut paraître paradoxal a priori. L’idée même de prendre la parole devant un public est plutôt génératrice de stress, de peur. On a peur de se tromper, de bafouiller, d’être ridicule.

Une anecdote qui m’a marqué

Je vais vous raconter une anecdote qui m’a beaucoup marqué dans ma vie.

Le 3 octobre 1980, je présente ma thèse de doctorat ès-sciences. J’ai beaucoup répété auparavant mon exposé, plusieurs fois devant des collègues qui me donnent leurs avis, me permettant de l’améliorer et de l’enrichir un peu plus à chaque fois.

Et le jour J, malgré une forte appréhension avant de commencer à parler, malgré un petit trou de mémoire passager en cours de route, je ne m’en sors pas trop mal car je maîtrise suffisamment mon sujet. Ca se passe bien, sans plus. Disons que j’ai rempli mon contrat. Et je suis fier d’obtenir ce diplôme qui m’ouvre la porte d’un métier de chercheur.

S’ouvre ensuite une période où je dois présenter mes travaux dans des congrès spécialisés, et ce devant un public beaucoup plus nombreux que pour ma soutenance de thèse, et complètement inconnu.

Particulièrement stressé

Je n’avais  jamais fait ça de ma vie. D’un naturel timide, j’étais particulièrement stressé à cette idée.

Lors du premier congrès, j’arrive depuis les coulisses et je découvre en face de moi un amphithéâtre rempli d’une foule immense. Je suis complètement tétanisé, tous les regards se portent sur moi, un silence glacial.

Une grosse boule au fond de ma gorge me donne l’impression que je vais être incapable d’ouvrir la bouche. J’avance lentement jusqu’au pupitre dans cet état pitoyable. Tellement persuadé que je serai dans l’incapacité d’articuler le moindre mot, j’avais appris préalablement les premières phrases par cœur.

Je m’entends les prononcer tel un spectateur de moi-même : « Mesdames, Messieurs, Monsieur le président,… », sans vraiment en comprendre le sens. J’ai l’impression qu’un automate s’est déclenché et continue tranquillement le processus de mon discours.

Vingt  minutes, quarante peut-être, d’un monologue continu, se sont écoulées ainsi, sans qu’on puisse entendre la moindre mouche voler.

Un tonnerre d’applaudissements

Puis, soudain, la phrase « je vous remercie de votre attention » déclenche un tonnerre d’applaudissements.

Et là, je reprends pleinement conscience. J’ai tout-à-coup un sentiment de jouissance, de puissance extrême que je n’ai jamais connu et qui va presque jusqu’à m’inquiéter. Une sorte d’extase, de béatitude.

Ne confondons pas, pas de mégalomanie, non simplement le bonheur grandiose d’intéresser par mes paroles, de captiver un auditoire à ce point.

Ce que j’ai découvert

A vrai dire, je ne me suis pas reconnu. Est-ce bien moi, qui ressens ça ? Comment est-ce possible ?

Oui, c’est bien moi. Et, les secrets de cet état magique, je les ai découverts ce jour-là.

Si bien que je me suis rendu à tous les congrès suivants comme à une fête, attendant avec impatience le moment privilégié et ineffable du plaisir jouissif de prendre la parole face à une foule anonyme.

Je ne suis pas le seul

Je ne suis pas le seul, évidemment à ressentir ce plaisir si particulier. Tous les orateurs, tous les acteurs vous le diront. Personnellement, je l’ai découvert par hasard et par obligation. Mais tout le monde peut y accéder.

Ce plaisir, aimeriez-vous le vivre vous aussi ?

Voudriez –vous connaître l’extase d’entendre des applaudissements à tout rompre après votre discours ?

Souhaiteriez-vous ressentir ce moment magique, mélange de toute-puissance et de joie ?

Eh bien, la bonne nouvelle, c’est que ces secrets de la prise de parole en public sans stress vont vous être révélés dans un séminaire gratuit en ligne par un professionnel de la voix, Lorenzo Pancino, célèbre comédien et coach voix-off.

Lorenzo Pancino est créateur de la méthode en ligne de prise de parole, Maxxivoice.

Assistez au séminaire de formation gratuit qu’il organise en ce moment.

Pour voir tous les détails de cette formation, cliquez maintenant sur l’image ci-dessous :

Et laissez-moi votre commentaire si vous avez vécu de

tels moments de prise de parole en public.

25 pensées sur “Aimez-vous Parler en Public ?

  • 27 février 2012 à 20 h 56 min
    Permalink

    Bonjour Jean, tout comme toi, j’ai pris la parole pour présenter un oral lors de mes études de chimie. je l’avais tellement répété que les mots sortaient tous seul, mais je ni ai pris aucun plaisir à le faire car il y a toujours la peur de bafouiller qui était là.

    Parler d’un truc perso à d’autres personnes, ça doit être d’autres sensations. Quand un écrivain parle de son livre par exemple, je pense qu’il n’est pas besoin de préparer quoi que ce soit, ça doit sortir tout seul..

    zenie

    Répondre
    • 27 février 2012 à 21 h 18 min
      Permalink

      Bonsoir Zenie.
      Je pense au contraire que plus on prépare sa présentation, plus on s’éclate. Il y a une sorte d’automaticité et on peut se concentrer sur le fond et la densité du message. C’est comme l’hypnose, on communique vraiment et le partage presque intime provoque le plaisir.

      Répondre
  • 27 février 2012 à 21 h 17 min
    Permalink

    Allô Jean,
    J’ai déjà fait un numéro humoristique dans une salle de spectacle de 200 ou 300 personnes, il y a de ça une quinzaine d’années et j’ai eu un trac fou avant de monter sur scène. Une fois devant les spectateurs, ça a bien fonctionné. J’avoue que le trac a été difficile, mais la scène c’était bien.

    As-tu suivi ce séminaire dont il est question dans ton article?
    Amicalement,
    Sco! 🙂

    Répondre
  • 27 février 2012 à 21 h 25 min
    Permalink

    Coucou Sco!
    Oui, je l’ai vue et je connais l’animateur. J’avais déjà suivi une vidéo très bien faite, qui faisait travailler surtout la voix.

    Répondre
  • 27 février 2012 à 21 h 50 min
    Permalink

    Bonsoir Jean,
    J’ai déjà du faire de petits discours devant un nombre de personnes plus ou moins important. Mais de mon côté, la peur, ou plutôt « la terreur » n’a jamais disparu. J’étais assez jeune (moins de 20 ans) et ce pourrait être une explication.
    D’un autre côté, j’aimerais retenter l’expérience. Pardon, je vais retenter l’expérience. Mais il faudra certainement que je sois « obligé » pour entreprendre un nouvel essai, concluant cette fois ;-).
    Merci pour ce nouveau témoignage, toujours aussi poignant.
    Patrice

    Répondre
    • 28 février 2012 à 10 h 44 min
      Permalink

      Bonjour Patrice.
      Tu pourrais le glisser dans tes 100 objectifs.
      Et après, tu verras, ce ne sera plus une obligation.

      Répondre
  • 27 février 2012 à 23 h 14 min
    Permalink

    Parler en public au départ n’est pas chose aisé. Il m’a fallu lire beaucoup de livres sur la communication, l’art de parler en public ou de savoir improviser et surtout mettre en application tout ce savoir pour devenir de plus en plus à l’aise à l’oral.

    Il n’y a que la répétition qui permet de devenir de plus en plus à l’aise.

    Je t’indique que je t’ai taggué dans mon dernier article, pour savoir ce que c’est, clique sur le lien de mon dernier article : https://www.communication-soignante.com/quand-on-se-fait-taggue/

    Répondre
    • 28 février 2012 à 10 h 47 min
      Permalink

      Bonjour Pascal,
      C’est gentil de m’avoir tagué. Originale cette idée.

      Répondre
  • 29 février 2012 à 3 h 07 min
    Permalink

    Tu es «tagué» Jean.

    Tu n’y comprends rien? Viens voir de mon côté!

    Sco! 🙂

    Répondre
  • 3 mars 2012 à 19 h 45 min
    Permalink

    Coucou
    Pour ceux que cela intéresse, je viens d’éditer un book gratuit évidemment ! sur des « trucs de com », fruits de ma vieille expérience! C’est sur
    http://www.memory-com.com et http://www.sos-com.com
    NB : Vais pas à 65 ans replonger dans l’organisation de stages ! Suis blogueur maintenant!!!

    Répondre
  • 4 mars 2012 à 18 h 43 min
    Permalink

    Très sympa Eric … comme quoi, on peut avoir 65 ans et avoir toujours la pêche : vive les séniors !

    Répondre
  • 9 mars 2012 à 14 h 32 min
    Permalink

    Coucou !

    J’ai remarqué que le plaisir de parler en public dépends surtout du sujet que tu abordes.
    Si c’est pour le travail, et que tu espères convaincre et vendre, c’est pour certains une motivation supplémentaires, pour d’autres un poids difficile à porter.

    Dans mon cas, parler en public d’un sujet qui me tient à coeur (l’hypnose par exemple) ne me fait absolument pas peur ! Je vais au contraire ressentir ce petit frisson d’excitation à l’idée de partager mon savoir et mes expériences.

    Tout dépends des motivations de chacun 😉

    Répondre
    • 9 mars 2012 à 15 h 22 min
      Permalink

      Bonjour Jean-Emmanuel,
      C’est évident que TON plaisir est lié à l’intérêt que tu portes au sujet de ton exposé. Cependant, il est d’usage de dire qu’un bon acteur pourrait te lire le bottin, et que tu te régalerais autant que dans une pièce de théâtre. Et là, c’est le plaisir du public qui entraîne celui de l’orateur. Je crois que le simple fait de mettre le ton, d’accentuer les variations de la voix, de s’exprimer par les gestes, les mimiques, tout ça va produire du plaisir autant pour l’auditoire que pour celui qui parle.

      Répondre
  • 14 mars 2012 à 15 h 14 min
    Permalink

    Bonjour Jean. Je ne sais plus si c’est Jouvet ou Michel Simon, mais quand ils étaient profs, un élève a avoué ne jamais avoir le trac quand il passait sur scène. Il s’est fait engueulé comme du poisson pourri et à reçu le « si tu n’as pas le trac » tu ne peux jouer que comme un minable, tu ne peux avoir alors le feu sacré qui va te pousser aux fesses ». En tant qu’acteur puis conférencier, j’ai découvert les deux versants : des fois des zzzzailes poussent, des fois c’était des clous dans le sol et moi à travers. Panique quoi – et tout sportif dira quand il y a pas Nike, il n’y a pas de plaisir.

    Répondre
    • 14 mars 2012 à 15 h 25 min
      Permalink

      Bonjour Didier,
      Je n’ai jamais été acteur, mais j’imagine que le trac doit être encore pire que pour un conférencier. Il y a en plus la crainte du trou de mémoire.

      Répondre
  • 27 avril 2012 à 18 h 39 min
    Permalink

    Pour ma part, c’est à travers les clubs Toastmasters que j’ai pris le plaisir à parler en public. Un très bon « terrain de jeu » pour ceux qui n’ont pas souvent l’occasion de pratiquer.
    On prends conscience de plein de trucs essentiels pour être un bon orateur, notamment le fait de varier la voix, de faire des pauses au bon moments, d’utiliser la gestuelle, etc.

    Répondre
    • 27 avril 2012 à 18 h 47 min
      Permalink

      Bonjour Argancel,
      Ca fait plaisir de te voir ici.
      Un des grands intérêts des clubs toastmasters, c’est de prendre confiance en soi, et ce, à égalité des autres participants.

      Répondre
  • Ping : Soyez un Géant de la Prise de Parole

  • 8 mai 2012 à 22 h 18 min
    Permalink

    bonsoir, moi je vais prendre la parole la semaine prochaine, mais j’ai déja fait ça, et comme vous l’avez dit, agréable, un plaisir énorme, mais bien dommage une autre fois j’avais crise d’agoraphobie. merci pour les conseils ^^

    Répondre
    • 9 mai 2012 à 10 h 13 min
      Permalink

      Bonjour Samah,
      Bonne prise de parole pour la semaine prochaine. Et je suis certain que vous y prendrez du plaisir du fait que vous l’envisagez positivement.

      Répondre
  • 15 mai 2018 à 18 h 25 min
    Permalink

    Bonsoir Jean !

    Ce n’est pas si mal comme question mais , ce que je peux ajouter est : Parler en public est-il facile ou difficile ? Le fait de parler en public ne manque-t-il point des critiques malgré votre exposition visible , prompte , sereine , lucide ? le fait de parler en public ne peut-il pas ôter votre honneur et votre dignité ?

    Répondre
  • 16 septembre 2018 à 15 h 13 min
    Permalink

    Bonjour Jean, merci pour cette anecdote très inspirante, avec quelques amis nous voulons faire une association de prise de parole en public à Angers : https://leve-toi-et-parle.fr , qu’en pensez vous?

    Répondre
    • 17 septembre 2018 à 10 h 25 min
      Permalink

      Bonjour Samuel et bienvenue sur mon blog.
      Merci pour votre commentaire.
      Pour répondre à votre question, je trouve votre initiative de création d’une association de prise de parole très bien.
      Aider le citoyen à prendre la parole pour s’exprimer est quelque chose de magnifique et de séduisant.
      C’est très formateur au niveau de la confiance en soi et aussi de la prise de conscience de l’impact de la parole sur les autres.
      Bon courage pour votre beau projet.

      Répondre
  • 29 novembre 2018 à 15 h 50 min
    Permalink

    Bonjour Jean, c’est une anecdote très riche en expérience. J’ai monté un projet sur ce sujet de la prise de parole qu’en pensez vous, je souhaite apprendre au plus grand nombre à être plus détendu à l’oral : https://www.charismedeveloppement.fr
    Bonne journée

    Répondre
    • 29 novembre 2018 à 16 h 26 min
      Permalink

      Bonjour William et bienvenue sur mon blog.
      Je vous félicite pour votre projet, d’autant que vous le développez en même temps que vos études si j’ai bien compris. C’est tout-à-fait méritant.
      J’ai découvert grâce à vous la bibliothèque Koober qui est un bon moyen pour approcher vite différents domaines. Ce qui n’empêche pas après coup d’approfondir.
      Bravo aussi pour votre blog que j’ai parcouru et pour les formations que vous proposez.
      Ce que j’en pense ? Eh bien, je ne peux que vous encourager à continuer et vous souhaiter d’y réussir.
      Bonnes pensées.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.