Le Jour de Mon Autoguérison

Le Jour de Mon Autoguérison
Le Jour de Mon Autoguérison

Le Jour de Mon Autoguérison

Le titre de cet article doit vous interpeler. Le terme « Autoguérison » a en effet quelque chose de magique, de mystérieux. Il sous-entend que je me suis guéri moi-même sans aucune aide extérieure, sans médicaments ni substances particulières. Uniquement par mes propres moyens.

Je ne pensais pas que c’était possible jusqu’à ce jour où je l’ai fait et où le résultat a été instantané.

Mais j’avais fait un grand pas, je ne pensais déjà plus que c’était impossible, et j’étais un peu dans le même état d’esprit des héros dont parlait Mark Twain : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ».

La Vie Positive répond ici au thème « Histoires de guérisons »
du  mois  de  novembre  du festival  « A la croisée des blogs »,
proposé par Hannah du blog Forme Santé idéale, Techniques
innovantes  de guérison.  Je  vous  conseille  vraiment d’aller
lire  les  articles  d’Hannah,  Gestat  et  Couleurs  thérapeute,
qui offrent régulièrement  aux lecteurs  un contenu très riche
et réellement passionnant. Hannah, pour cette cuvée de notre
célèbre  évènement  inter-blogueurs,  nous pose  la question :
« De quoi vous êtes-vous guéri et comment avez-vous fait ?« 

Le Jour de Mon Autoguérison
Mon Autoguérison

Hypnose Ericksonienne

Quelques temps avant le fameux jour de mon autoguérison, je m’étais inscrit à un cours d’hypnose ericksonienne qui m’avait énormément fait changer d’idées sur les possibilités de l’être humain. C’était au départ plus par curiosité intellectuelle et pour apprendre des techniques autres que les protocoles de PNL. Je voulais aussi expérimenter la transe hypnotique alors que j’étais a priori plutôt sceptique.

Je me souviens d’un entraînement en binôme où nous étions à tour de rôle sujet et praticien. Il s’agissait de la lévitation du bras. Je commençais en tant que praticien et je suivais formellement le processus d’induction, comme on venait de nous l’expliquer, lorsque tout-à-coup  le bras du sujet se leva effectivement.  J’en étais quelque peu étonné et à la fois satisfait puisque j’avais réussi à faire ce qu’on nous demandait.

Eclat de Rire

Je n’y croyais toujours pas vraiment, mais je me prêtais volontiers à endosser le rôle de sujet. J’avais les yeux fermés, et j’écoutais la voix de mon collègue apprenti, et soudain, j’ai éclaté de rire : mon bras s’était levé sans que j’en ai eu la volonté. Ce rire était à la fois l’expression de ma surprise et de ma prise de conscience que ça marchait.

Une fois sorti de transe, je rassurais mon hypnotiseur en lui expliquant la raison de mon hilarité. Il avait cru qu’il n’avait pas réussi à provoquer ma transe et que je ne prenais pas l’exercice au sérieux.

Tout cet apprentissage m’a littéralement passionné et j’ai passé mon diplôme de praticien en hypnose ericksonienne. Ça m’a ouvert des horizons insoupçonnés jusqu’alors.

Fantastique Potentiel

La transe est un phénomène tout ce qu’il y a de plus naturel. L’inconscient est un réservoir de ressources, et effectue une quantité industrielle de choses sans qu’on s’en aperçoive. Imaginez par exemple la marche qui est une synergie de 32 muscles coordonnés pour produire les pas en avant. Vous vous rendez compte, si vous deviez penser consciemment à bouger chaque muscle en relation avec les autres et avec les vitesses variables de chaque partie des jambes, non seulement vous tomberiez très vite mais votre vie serait un enfer, car la marche n’est qu’une toute petite partie de ce dont s’occupe l’inconscient.

Ce qu’il y a de formidable dans l’hypnose, c’est que la transe permet d’accéder à ce fantastique potentiel et à lui demander d’accomplir ce qu’on ne peut pas faire consciemment. Comment ça marche exactement ? On n’en sait pas grand-chose, on ne connait pas le détail des processus, et d’ailleurs peu importe.

Ce qui est essentiel, c’est que l’inconscient trouve les solutions.

Dans le cadre de cette formation, on nous avait enseigné aussi l’autohypnose. Ca m’avait amusé mais sans plus. Je ne voyais pas trop dans quel but l’utiliser.

Il s’est écoulé plusieurs mois pendant lesquels je n’ai pas pratiqué du tout.

Jour J

L’hiver qui a suivi, j’ai attrapé une mauvaise bronchite. Habituellement, ma femme qui est infirmière me soigne, et ça passe très vite. Cette fois-là, au bout d’une semaine, je toussais toujours. Le médecin m’avait alors prescrit des antibiotiques.  Encore dix jours s’étaient passés, je ne toussais plus pendant la journée, mais la nuit, la constante irritation me provoquait des toux répétées dont je n’arrivais pas à me débarrasser, et qui m’empêchaient de dormir.

Ça faisait trois semaines que j’errais dans cet état lamentable de fatigue et de manque de sommeil quand une illumination m’a traversé l’esprit. Pourquoi ne pas tenter l’autohypnose ?

Connaître une telle technique et ne pas l’utiliser dans mon cas, c’était vraiment du gâchis.

Autohypnose Salvatrice

J’effectuais donc ma séance d’autohypnose où je demandais à mon inconscient de faire ce qu’il fallait pour que  l’irritation de ma gorge s’arrête. Résultat, mes toux ont disparu comme par enchantement dès la nuit suivante.

Depuis ce jour, j’utilise l’autohypnose pour différentes choses, mais essentiellement pour résoudre des problèmes de santé. Et ça marche !

Qu’en pensez-vous ?

Etes-vous  déjà entré en transe ?

Connaissez-vous l’efficacité de l’autohypnose ?

Merci de me laisser votre commentaire.

25 pensées sur “Le Jour de Mon Autoguérison

  • 6 novembre 2012 à 16 h 55 min
    Permalink

    Bonjour Jean, je ne connais pas l’autohypnose du tout. Je pense que le corps possède des facultés d’autoguérison puissante que l’on tait pour faire marcher l’industrie pharmaceutique !

    zenie

    Répondre
    • 6 novembre 2012 à 17 h 27 min
      Permalink

      Bonjour Zenie,
      C’est sûr que l’autohypnose est un sacré concurrent des médicaments. C’est dommage parce que c’est à la portée de tous et que ça ferait de grosses économies pour la sécurité sociale. D’autre part, il n’y a pas d’effets secondaires car l’inconscient ne s’occupe que du problème qu’on lui demande de résoudre.

      Répondre
  • 7 novembre 2012 à 12 h 18 min
    Permalink

    Bonjour jean,
    c’est un véritable plaisir de voir que de nombreux articles fleurissent çà et là sur le net qui a vraiment contribué à diffuser des techniques aussi belles que l’hypnose ericksonienne, la P.N.L mais aussi la sophrologie, le reiki et les thérapies vibratoires dans leur ensemble. Personnellement , j’ai eu l’occasion d’expérimenter l’autoguérison à plusieurs reprises au cours de mon chemin de vie. J’ai eu le bonheur de pratiquer sur ma personne d’abord puis sur d’autres et je suis toujours émerveillée des résultats ;-). Dans ma boîte à outils j’utilise la sophrologie et le reiki principalemente t un tout nouvel outil nommé CD/RCE.Je connais donc ce qui peut se rapprocher des états dits de transes hypnotique ou méditative . Ces états sont en fait tout à fait naturels comme le souligne si bien Mihaly Csikszentmihaly, l’auteur de » vivre ». qui les qualifient « d’expérience optimale », c’est à dire de moment où l’on est pleinement à soi. Un moment, de créativité, un moment de bonheur intense, toutes ses choses contribuent à nous rapprocher de ce que nous sommes vraiment lorsque nous sommes libérés des conditionnements et archétypes sociétaux.
    Pour faire plus simple, je suis un peu comme Zénie que je salue au passage , nous avons tout en nous pour nous libérer de nos conditionnements aussi lourds soient-ils…à commencer par notre approche de la guérison elle-même, comme le démontre si bien le parcours prodigieux de Milton Erickson…
    Bien à toi Jean 😉 et merci pour cet article on se retrouve bientôt par blog interposés 😉

    Répondre
    • 7 novembre 2012 à 12 h 48 min
      Permalink

      Bonjour Marina,
      Je te remercie pour ce long commentaire riche d’informations qui incitent à en savoir plus.
      C’est vrai que Milton Erickson était un être incroyable, si extraordinaire qu’en voulant au départ le modéliser, Grinder et Bandler ont inventé la PNL.

      Répondre
  • 7 novembre 2012 à 20 h 26 min
    Permalink

    Bonsoir jean,
    tout d’abord merci pour ta participation à la Croisée de ce mois-ci sur le thème de la guérison que j’ai choisi.
    Les industries pharmaceutiques n’ont plus qu’à bien se tenir avec tes techniques d’auto-guérison.
    A la question « mais qu’est ce qui fait que des personnes guérissent d’un cancer suite à une chimio et d’autres non », les médecins répondent: la puissance du système immunitaire s’il n’a pas été trop endommagé par la chimio!
    Bref, c’est notre corps guidé par notre subconscient s’il n’a pas été trop endommagé par les médicaments.

    Répondre
    • 8 novembre 2012 à 10 h 35 min
      Permalink

      Bonjour Hannah,
      C’était un vrai plaisir de participer à cette croisée que tu as organisée. D’autant plus que le thème m’intéresse forcément puisque c’est toi qui l’a choisi.
      Eh oui, le fameux système immunitaire malheureusement endommagé par la chimio. Ce même système peut être influencé par la pensée de la personne, ça a été démontré, jusqu’à s’autoguérir.

      Répondre
  • 8 novembre 2012 à 13 h 31 min
    Permalink

    Coucou et merci Jean de cet article.
    Il y a fort longtemps, j’ai participé à un petit stage d’auto – hypnose et l’animateur s’était fait opérer de l’appendice je crois sous auto hypnose et devant les caméras. Cela te rappelle – il quelque chose?
    Comme toi, j’ai ensuite oublié alors que j’arrivais à bien dormir grâce à ces pratiques et notamment relaxation.
    Donc, vais m’y remettre !

    Répondre
    • 8 novembre 2012 à 13 h 52 min
      Permalink

      Coucou Eric,
      Je n’ai pas connaissance de cet animateur, mais l’hypnose peut remplacer l’anesthésie si on le veut : j’ai vu une affiche au CHU de Montpellier qui en parlait.

      Répondre
  • 9 novembre 2012 à 12 h 39 min
    Permalink

    Bonjour,

    J’ai toujours eu du mal avec l’hypnose. J’ai une amie très sérieuse qui m’avait offert une séance et je ne sais pas, ça ne prenait pas.

    Alors peut-être que j’ai du mal à lâcher prise ?

    Ça peut venir de quoi ?

    Répondre
    • 9 novembre 2012 à 12 h 49 min
      Permalink

      Bonjour Romain,
      Oui, ça peut être une difficulté de lâcher prise.
      Sinon, un autre présupposé de la PNL est : Une personne qui «résiste» est un indicateur précieux sur l’attitude de son interlocuteur.
      Ceci dit, on ne se rend pas forcément compte qu’on est en transe si elle n’est pas profonde. C’était le cas quand j’ai constaté la lévitation de mon bras.

      Répondre
  • 9 novembre 2012 à 13 h 24 min
    Permalink

    Tu veux dire que le jour où ton bras s’est levé sans que tu le veuilles, tu n’étais pas en transe profonde ?

    On peut être en transe et être conscient de ce que l’on fait ?

    Ça m’intéresse !

    Répondre
    • 9 novembre 2012 à 15 h 02 min
      Permalink

      Oui Romain, c’est exactement ça. J’étais conscient que mon bras se levait, tout en étant en transe.

      Répondre
  • 10 novembre 2012 à 16 h 33 min
    Permalink

    J’adhère totalement. Je suis praticienne EFT et si la méthode diffère, je n’ai pas besoin d’être en transe , même en restant complètement consciente, j’utilise la capacité du corps à s’auto-guérir, c’est génial, nous avons la trousse de secours à disposition sur soi! Pour les sceptiques, il n’est pas nécessaire de croire en cette capacité pour la tester.
    Pour ceux qui sont intéressés, vous trouverez des vidéos sur you tube.
    Merci pour la partage , les chemins de santé et de bonheur proposés à tous .

    Répondre
    • 10 novembre 2012 à 17 h 44 min
      Permalink

      Bonjour Marithe,
      Belle image, la « trousse de secours ».
      C’est vrai qu’il y a des vidéos sur l’autoguérison, il suffit de taper le mot sur son navigateur préféré.

      Répondre
  • 10 novembre 2012 à 16 h 39 min
    Permalink

    Bonjour Jean,

    C’est marrant, j’ai moi aussi éclaté de rire la première fois que j’ai senti mon bras se lever lors d’une transe hypnotique.
    Et j’utilise aussi régulièrement l’autohypnose pour m’aider par exemple à récupérer plus rapidement quand j’ai peu d’heures de sommeil.
    Merci pour ce bel article !
    Prends soin de toi
    Luc Mister No stress

    Répondre
    • 10 novembre 2012 à 17 h 48 min
      Permalink

      Bonjour Luc,
      « Les grands esprits se rencontrent. »
      Amicalement.

      Répondre
  • 11 novembre 2012 à 14 h 13 min
    Permalink

    Bonjour Jean,

    J’ai déjà été hypnotisée à quelques reprises et je ne crois pas que ça a fonctionné. En fait, je n’ai pas réglé mon problème.

    Pendant que les thérapeutes me parlaient, j’étais «concentrée» sur leurs paroles par moment et à d’autres moments, je pensais à tout et à n’importe quoi.

    J’aurais très bien pu m’ouvrir les yeux et leur demander si c’était bientôt fini…

    C’est bizarre toutes ces choses qui fonctionnent pour les sceptiques, mais qui ne fonctionnent pas pour moi alors que je pars avec l’attitude que ça va fonctionner…

    En passant, J’ai écouté ton mp3 (ton cadeau) et ta technique semble vraiment simple. Je vais m’y mettre et l’écouter régulièrement. Ta voix est agréable, le son et le volume sont excellents.

    Merci, merci, merci, Jean, pour ce cadeau!

    Très amicalement,

    Sco!

    Répondre
    • 12 novembre 2012 à 11 h 15 min
      Permalink

      Bonjour Sco!
      Je ne peux pas te répondre par rapport à ton expérience. Peut-être ta transe n’était pas assez profonde, peut-être la séance ne t’était pas assez adaptée. En principe, le praticien doit poser des questions ciblées avant la séance pour mieux appréhender le « problème » et mieux connaître le sujet.
      Je suis très heureux que mon MP3 te plaise. L’ambition est assez modeste, du fait que je ne suis pas avec la personne. Juste de la détente. Je vais faire un petit sondage auprès des destinataires du cadeau pour éventuellement l’améliorer.
      Merci à toi de ce retour.
      Amitiés.

      Répondre
  • 13 novembre 2012 à 19 h 49 min
    Permalink

    moi aussi je te remercie pour le cadeau.
    j’attends toujours un rendez au près d’un hypnotiseur pour arrêter de fumer. je pourrais n’en parler véritablement qu’après. mais je sais que l’ hypnose à un pouvoir extraordinaire.
    dis moi si tu es d’accord avec moi ou pas! l’hypnose ou la transe suivent un même procédé . Celui de faire en sorte de voir le conscient rejoindre l’inconscient . Celui-ci détenant nos secrets intérieurs, donc le mieux disposé à nous révéler à nous même. gros bisous à toi et à Annie

    Répondre
    • 14 novembre 2012 à 16 h 37 min
      Permalink

      Oui, on peut dire ça comme ça, sauf qu’on n’a pas vraiment conscience des processus utilisés par l’inconscient quand il fait ce qu’il faut pour atteindre l’objectif qu’on lui soumet.
      Bien à toi.

      Répondre
  • 19 décembre 2012 à 0 h 02 min
    Permalink

    Bonjour Jean, je suis tombé par hasard sur ton article, et il m’a interpellé car peu de sites parlent de l’auto-hypnose et de la sophrologie.
    Personnellement, ce n’est pas une bronchite qu’elle m’a aidé à soigner mais… un cancer!

    Bon, je ne vais pas non plus dire que c’est ça qui m’a guéri, mais cela y a certainement contribué.
    Comment j’en suis venu là? Ma 1ère expérience m’avait profondément marqué: le sophrologue s’est amusé à nous faire un petit « tour » pour nous prouver le haut degré de « suggestionnabilité » du cerveau dans un état de conscience modifiée : pendant la séance, il nous suggérait que notre main était comme du cuir, souple mais résistante à toute agression. A la fin de la séance, il nous a invités à nous planter une aiguille d’environ trois centimètres dans cette main, entre le pouce et l’index. Nous étions plutôt sceptiques…
    Et pourtant, l’aiguille entrait dans la chair sans aucune douleur, comme dans du beurre !
    Cette démonstration avait fini de me convaincre de la force du pouvoir mental. Elle est restée gravée dans mon esprit et m’a fait prendre conscience plus tard que, si je suis capable de m’auto-suggérer que ma main, qui est composée d’une multitude de cellules, peut devenir comme du cuir, je peux aussi m’auto-suggérer de remettre mes cellules immunes dans le droit chemin !
    C’est ainsi que j’ai appris à parler à mes cellules, de leur dire que j’avais bien eu leur message, que leur rôle était maintenant terminé, et leur demander de s’auto-détruire.
    Alors si ça marche pour une maladie grave, pour un rhume c’est du gâteau…
    Désolé d’avoir été aussi long,
    Bien à toi

    Répondre
    • 19 décembre 2012 à 10 h 28 min
      Permalink

      Bonjour Daniel,
      Non, non, tu n’es pas long du tout. Et je te remercie de ton témoignage. L’autosuggestion peut être en effet très puissante, et je trouve dommage qu’on n’essaie pas d’utiliser l’hypnose dans les maladies comme le cancer. Je viens de perdre un ami qui a eu cette maladie, et j’ai senti qu’il avait arrêté de se battre, parce qu’on n’a utilisé que la médecine occidentale (chirurgie et chimio) sans rien tenter à côté.
      Amicalement.

      Répondre
  • 19 décembre 2012 à 12 h 37 min
    Permalink

    Bonjour Jean,
    je suis désolé pour ton ami.
    Il est certain que le traitement du cancer se limite à des protocoles (chimio et radiothérapies). Je me suis révolté contre cet obscurantisme, et j’ai décidé de prendre ma santé en mains (sans toutefois renoncer aux protocoles) en tentant de retrouver l’équilibre de plusieurs facteurs : physique, physiologique, psychologique, émotionnel, spirituel.
    Comme on ne peut rien attendre d’autre de la médecine que le traitement de l’aspect physiologique, j’estime que le patient atteint d’une maladie grave doit prendre en charge tous les autres aspects par une bonne hygiène de vie, la phytothérapie, la sophrologie, la psychothérapie…et la foi!
    Amicalement

    Répondre
    • 19 décembre 2012 à 13 h 30 min
      Permalink

      Bonjour Daniel,
      Mon ami est parti très vite. Il a eu d’énormes contrariétés qui l’ont meurtri (ce sont ses mots) il y a un an, et, alors qu’il semblait en pleine forme, lui ont déclenché un cancer. Dernièrement, il avait bien récupéré et semblait mieux, et deux jours après une autre contrariété du même genre, il était à l’hôpital où il n’a survécu que 3 semaines. Je pense que c’est très difficile pour un patient de « prendre en charge » tout ce que la médecine ne prend pas en charge, comme tu le dis. Il faudrait du personnel spécialisé en plus des médecins pour apporter une aide dans ce sens au patient.

      Répondre
  • Ping : La Croisée: Ils ont réussi à ne pas remettre au lendemain la rédaction de leur article! | Forme Sante Ideale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.