Le miracle de la volonté

Le Miracle de la Volonté
Le Miracle de la Volonté

Le miracle de la volonté

Danièle Galicia du blog Forme et bien-être organise un évènement intitulé « Histoires Extraordinaires ». J’y contribue aujourd’hui en vous relatant une petite histoire qui m’est arrivée il y a longtemps mais qui m’a marqué par son côté miraculeux.

Je suis à l’hôpital, alité, et l’interne me dit : « Vous avez des calculs dans la vessie, on va les éliminer par les voies naturelles. »

Quelque peu angoissé, je lui demande des précisions. Il m’explique calmement et sur un ton doctoral  qu’il s’agit d’une lithotritie chirurgicale, consistant à broyer les calculs à l’intérieur de la vessie puis à en extraire les fragments par l’urètre (canal conduisant l’urine de l’intérieur de la vessie vers l’extérieur).

Et il ajoute : « L’intervention est prévue dans 10 jours. »

Mon imagination est en pleine ébullition. La seule pensée des instruments me pénétrant à l’intérieur par ces voies hyper sensibles me terrifie. J’en somatise, j’ai l’impression d’avoir déjà d’horribles douleurs. Je ne veux pas, dans mon for intérieur, subir cette opération.

J’en ai assez bavé depuis plus d’un an à l’hôpital. J’ai été en réanimation, sous respirateur, perfusé, des tuyaux partout. J’ai eu des douleurs insupportables dont je n’aurais jamais pu imaginer auparavant qu’elles puissent exister.

Maintenant que je commence à revivre, à sortir du tunnel, voilà qu’on m’annonce ce truc barbare. C’est quoi cet outil qui broie des calculs urinaires ? une sorte de marteau piqueur miniature ?

Je ne veux pas, je ne veux pas, je ne veux pas.

Je me renseigne auprès des infirmières : « comment éliminer des calculs sans intervention ? » La réponse est tellement simple : « Il faut boire beaucoup d’eau. »

Je m’y mets aussitôt. Je bois goulument. Je vide plusieurs bouteilles chaque jour. Je fais pipi très fréquemment.

Je prie. Je n’ai que ça en tête, éliminer par moi-même. Je ne veux pas, j’ai trop peur de l’opération. C’est psychologique, je le sais très bien, mais c’est plus fort que moi.

Le compte à rebours continue chaque jour.

Je ne pense à rien d’autre.

3 jours, 2 jours, 1 jour, c’est cet après-midi à 14 heures. On me met sur un brancard qu’on pousse dans un couloir aveugle.

Je vois les néons défiler au plafond, tels le tic-tac des secondes qui s’égrainent avant le moment fatal.

On me fait une radio.

Et le médecin m’annonce : « c’est bon, pas de lithotritie, vous n’avez plus de calcul dans la vessie. »

C’est presque miraculeux.

Vous imaginez mon soulagement. J’étais tellement déterminé que j’en étais quasiment sûr, mais je conservais quand même un petit doute.

Une libération, une joie indicible.

Depuis ce jour, je bois plus d’un litre et demi d’eau par jour. C’est devenu une seconde nature.

Cette histoire montre le miracle de la volonté. Avec la volonté, l’être humain peut tout.

Avez-vous vécu le même genre d’histoire ?

Avez-vous obtenu par votre volonté quelque chose qui vous semblait a priori impossible ?

Ou, avez-vous été témoin du miracle de la volonté ?

Merci de laisser votre commentaire.

36 pensées sur “Le miracle de la volonté

  • 23 juin 2013 à 9 h 28 min
    Permalink

    Bonjour Jean,
    Merci de participer à mon évènement.
    Je ne suis pas étonnée de ce que tu racontes car j’ai pu constaté que tu as une grande volonté.
    La volonté amène à ce que l’on souhaite car elle nous amène à prendre toutes les mesures possibles et imaginables pour y arriver.
    Je te souhaite un beau dimanche.
    Danièle

    Répondre
    • 23 juin 2013 à 19 h 57 min
      Permalink

      Bonjour Danièle,
      C’est vrai ce que tu dis : la volonté met toutes nos ressources en action, même celles qu’on ne soupçonne pas.
      Amicalement.

      Répondre
  • 24 juin 2013 à 6 h 38 min
    Permalink

    Bonjour Jean, effectivement c’est un miracle !
    Bravo Jean pour cette volonté !

    zenie

    Répondre
    • 24 juin 2013 à 10 h 21 min
      Permalink

      Bonjour Zenie,
      Je pense que la prière a un résultat quand il y a telle volonté :
      « Demandez et l’on vous donnera;
      Cherchez et vous trouverez;
      Frappez et l’on vous ouvrira.
      Car quiconque demande, reçoit,
      celui qui cherche, trouve,
      et devant celui qui frappe s’ouvrent
      les portes. »
      (Matthieu 7:7,8)
      Amicalement.

      Répondre
      • 1 juillet 2013 à 20 h 07 min
        Permalink

        Je suis d’accord avec toi Jean car comme on dit aussi : « Aide-toi et le ciel t’aidera » 😉

        Marie-José

        Répondre
  • 24 juin 2013 à 7 h 30 min
    Permalink

    Pouvoir de la volonté… et des pensées.

    Jean, on comprend ton soulagement à l’annonce de la bonne nouvelle.

    Cela dit, excuse l’interne de service : il t’avait dit ça sans aucun… calcul !

    Répondre
    • 24 juin 2013 à 10 h 24 min
      Permalink

      Bonjour Jean-Luc,
      Le niveau de soulagement était à la hauteur de ma détermination à tout faire pour que ça n’arrive pas.
      Bonne semaine à toi.

      Répondre
  • 24 juin 2013 à 8 h 24 min
    Permalink

    Bravo Jean,
    après avoir pris connaissance d’une méthode naturelle, tu l’as appliquée avec beaucoup de conviction! Heureusement qu’ils ont fait une radio et bravo Jean Luc pour tes mots qui détendent!

    Répondre
    • 24 juin 2013 à 10 h 27 min
      Permalink

      Bonjour Nicole,
      C’est certain, la conviction est pour beaucoup dans l’efficacité du résultat.
      Amicalement.

      Répondre
  • Ping : Les blogs qui ont participés à "Histoire extraordinaire"Forme et Bien-être

  • 24 juin 2013 à 12 h 32 min
    Permalink

    Bonjour Jean
    Je partage ton point de vue , la volonté peut faire des miracles et nous permettre d’aller bien au delà de nos limites ( je parle des limites dont nous sommes conscients ) ; je pense que nous , occidentaux , sommes très loin de soupçonner le potentiel de l’esprit . Le sujet est passionnant !

    Amitiés

    Janine

    Répondre
    • 25 juin 2013 à 10 h 58 min
      Permalink

      Bonjour Janine,
      C’est vrai, nous sommes très loin en bons occidentaux d’exploiter la force de l’esprit, et le corps médical hélas encore moins, qui ne pratique qu’un cartésianisme archaïque.
      Amicalement.

      Répondre
  • 24 juin 2013 à 16 h 41 min
    Permalink

    Merci Jean pour cette petite histoire, qui vient à point et qui m’a fait sourire.
    Cette petite citation illustre bien tes propos.
    « Là où la volonté est grande, les difficultés diminuent. »
    Nicolas Machiavel
    😉

    Répondre
    • 25 juin 2013 à 11 h 04 min
      Permalink

      Bonjour Sophie,
      Je note cette citation que je ne connaissais pas, et qui n’a rien de « machiavélique ». 😉
      Amitiés.

      Répondre
  • 24 juin 2013 à 17 h 17 min
    Permalink

    Bonjour Jean,

    Je dis ouf! C’est vrai que de se faire tripoter dans le corps par le corps médical, ça fout la trouille!! Il y a assez des interventions dites obligatoires… Quand on peut laisser la chance au suivant, pourquoi pas?

    Pour répondre à ta question : non, jusqu’à maintenant, je n’ai rien obtenu qui me semblait impossible. En fait, j’ai demandé un sursis pour quelque chose de grave qui se passait autour de moi et je l’ai obtenu, non sans prier très fort.

    Amicalement,

    Sco! 😉

    Répondre
    • 25 juin 2013 à 11 h 13 min
      Permalink

      Bonjour Sco!,
      Ta réponse me fait penser à la citation :
      « Ils ne savaient pas que c’était impossible, et ils l’ont fait. »
      C’est bien une question de « croyance » imposée par la prétendue « connaissance ». Peut-être que si j’avais eu des enseignements médicaux , je n’aurais jamais envisagé la possibilité que ce fût possible.
      Bien à toi.

      Répondre
  • 24 juin 2013 à 19 h 02 min
    Permalink

    Salut Jean,

    j’ai eu le même problème, depuis, je bois un litre et demi de bière par jour.

    Plus de calcul, plus moyen d’en faire d’ailleurs (déjà que les soustractions c’était pas évident.

    Ca va, je connais la sortie.

    @+
    Christian.

    Répondre
    • 25 juin 2013 à 11 h 20 min
      Permalink

      Salut Christian,
      En tous cas, malgré tes problèmes de mémoire, tu sais très bien, sans arrière-pensée ni calcul, multiplier les blagues.
      Je ne te raccompagne pas, alors.

      Répondre
  • 25 juin 2013 à 0 h 10 min
    Permalink

    Bonsoir Jean,
    Le résultat que tu as obtenu ne m’étonne pas.
    Ce que tu décris correspond au « désir ardent » des audios de GIN que tu connais.
    Ce que tu appelles volonté, je l’appelle détermination.
    J’imagine que personne n’aurait pu te faire changer d’avis, n’est ce pas ?
    Je suis vraiment heureux pour toi que tu ais pu vivre cette expérience.
    Maintenant, elle est ancrée dans tes cellules et en cas de besoin, tu pourras de nouveau faire appel à cette volonté que tu sais être disponible en toi.

    Vis une merveilleuse journée.
    Maxime

    Répondre
    • 25 juin 2013 à 11 h 26 min
      Permalink

      Bonjour Maxime,
      Le « désir ardent », c’est exactement le terme utilisé par Napoleon Hill, qui raconte, entre autres, comment il a pu apprendre à son fils sourd et muet à entendre et à communiquer.
      C’est vrai et je le sais que cette volonté est « ancrée » dans ma neurologie.
      Bonnes pensées.

      Répondre
  • 25 juin 2013 à 10 h 36 min
    Permalink

    Bonjour Jean

    Quand on m’a annoncé que mon « père était foutu » selon les propres parole du Pr. aujourd’hui mondialement connu pour ses opérations (mais pour sa psychologie) j’ai pensé que c’était les derniers jours de mon père

    C’était sans compter sur sa détermination et sa force de caractère, 9 mois plus tard quand nous sommes revenus voir le Pr. (mon père entre temps avait eu quelques autres petites maladies dites incurables) celui-ci nous accueille par ces mots : »mais..; vous ne devriez plus être là vous »…

    Oui la force de l’esprit est une force avec laquelle il nous faut compter et c’est pourquoi des médecins comme les Dr. Simonton, Bernie Siegel et Thierry Jansen l’utilisent pour la guérison des malades

    Bravo à toi courageux soldat

    Répondre
    • 25 juin 2013 à 11 h 33 min
      Permalink

      Bonjour Sylviane,
      C’est vraiment une bonne chose que des médecins se mettent à utiliser toutes les ressources de la guérison.
      Ce n’est hélas pas encore une généralité mais il est vrai qu’il y a eu du progrès depuis mon histoire qui date d’une quarantaine d’années.
      Tes félicitations me font très plaisir car le courage est pour moi une valeur très importante.

      Répondre
  • 25 juin 2013 à 20 h 16 min
    Permalink

    Bonjour jean,

    L’eau est le seul liquide que notre corps accepte à 100% et qui nous est bénéfique à 100% ! L’eau est vitale et personnellement, j’en bois plus qu’1,5 litre par jour 🙂

    Bravo pour ta détermination en tout cas !

    Bien amicalement,
    Dorian

    Répondre
    • 26 juin 2013 à 11 h 08 min
      Permalink

      Bonjour Dorian,
      Comme me le disait Maxime plus haut, mon expérience est ancrée en moi, et disponible en cas de besoin.
      Bien à toi.

      Répondre
    • 27 juin 2013 à 12 h 32 min
      Permalink

      Bonjour Hannah,
      Je comprends ce que tu veux dire quand tu parles d’intention.
      En l’occurrence, je parle plutôt de volonté dans le sens de détermination. J’étais très déterminé à « rejeter » ces calculs comme des intrus. Ni l’angoisse de l’opération, ni le plaisir d’être dégagé, mais une sorte de force tranquille et cette image précise de choses étrangères qu’il me fallait expulser.
      Bien à toi.

      Répondre
  • 27 juin 2013 à 11 h 44 min
    Permalink

    c’est fou ce qu’on peux faire avec de la volonté.

    Il suffit de désirer quelque chose pour se rendre compte que cela arrive le plus souvent. Et que cela soit en bien ou en mal, c’est notre volonté qui l’a attirée.

    D’où l’importance d’avoir des pensées positives.

    Amicalement,
    Samuel

    Répondre
    • 27 juin 2013 à 12 h 39 min
      Permalink

      Bonjour Samuel,
      Tu as bien résumé ce que je pense. Mais quand tu dis « il suffit », je trouve que c’est un peu rapide. Il faut désirer ardemment comme le dit Napoleon Hill. C’est le « désir ardent » presque obsessionnel qui est le moteur permettant d’obtenir ce qu’on veut.
      Bien amicalement.

      Répondre
  • 28 juin 2013 à 9 h 12 min
    Permalink

    Ah la volonté c’est vraiment un moteur déterminant de notre vie. Effectivement être déterminé nous amène à nous transcender pour obtenir ce que l’on veut.
    Il est bien évident que les pensées positives et la force de l’esprit nous amènent à faire de « miracles ».

    Cordialement
    Elisabeth

    Répondre
    • 28 juin 2013 à 11 h 16 min
      Permalink

      Bonjour Elisabeth,
      Oui, comme le dit Napoleon Hill : « Tout ce à quoi l’homme pense et croit peut se réaliser. »
      Amicalement.

      Répondre
  • 29 juin 2013 à 21 h 22 min
    Permalink

    Bonsoir Jean,
    Belle leçon ! Oui, la volonté ne peut pas toujours tout, mais il est évident qu’elle permet de trouver la force d’avancer.
    Ravie d’avoir découvert ton blog:-)

    Répondre
    • 1 juillet 2013 à 10 h 52 min
      Permalink

      Bonjour Emmanuelle et bienvenue sur mon blog.
      Merci pour le commentaire.
      Je vais aller découvrir ton blog de ce pas.

      Répondre
  • 1 juillet 2013 à 20 h 06 min
    Permalink

    Bonsoir Jean ;

    Bel exemple à suivre …
    J’ai remarqué que le pouvoir de la volonté fonctionne encore mieux quand on ne se donne pas le choix !
    Dans mon cas j’ai souffert il y a 10 ans d’une hyperthyroïdie fulgurante. Les médecins me condamnaient à prendre des médicaments à vie ou ablation. Je n’ai pas accepté cet état de faits. Et j’ai utilisé ma détermination à guérir avec l’appui de la phytothérapie et de la méditation pour recouvrer complètement ma santé. Ca a été un chemin sinueux qui demande beaucoup de courage mais au combien formateur.

    Au plaisir d’avoir fait ta connaissance Jean.

    Marie-José

    Répondre
    • 2 juillet 2013 à 10 h 28 min
      Permalink

      Bonjour Marie-José,
      Bienvenue ici et merci de ton commentaire.
      C’est très vrai ce que tu dis : en l’occurrence, la force de la volonté réside dans le fait de rejeter une chose qu’on ne peut pas accepter quand le corps médical tout entier l’accepte avec tant de facilité et d’évidence.
      Je ne dis pas qu’il ne faut rien accepter. L’acceptation fait partie des processus de la vie parfois salvateurs.
      Très heureux de t’avoir « rencontrée », d’autant que j’ai eu, moi aussi, des rêves prémonitoires.

      Répondre
  • 4 juillet 2013 à 20 h 03 min
    Permalink

    Miracle de la volonté ?
    M’oui…
    Mais d’un autre côté, combien de ces « miracles » au quotidien, chez des gens qui n’y voient pas un miracle, mais quelque chose de tout-à-fait naturel ?
    Après tout, notre premier médecin, notre prémier guériosseur, c’est nous !
    Et notre premier médicament, c’est notre alimentation (et notre boisson)…
    Personnellement, le plus extraordinaire que je vois dans cette histoire, ce n’est pâs de vous être guéri vous-même, c’est que ce soit un membre du personnel « médical conventionnel » qui vous ait donné le « truc » !
    😉
    Belle soirée !

    Répondre
    • 5 juillet 2013 à 11 h 11 min
      Permalink

      Bonjour Eric et bienvenue,
      Vous avez complètement raison, notre premier guérisseur c’est nous. On pourrait dire aussi que notre premier provocateur de maladies c’est nous.
      Bonne journée.

      Répondre

Répondre à Marie-José Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.