Je vous ai dit dernièrement que mon ami Maxime du blog Qualité Relationnelle, coach certifié en Transurfing, me coache actuellement dans l’atteinte de certains objectifs particuliers.

La dernière fois, il était question de croyances, d’identité, de vision, de pensées, d’émotions, et les conséquences qu’ont tous ces éléments sur notre vie et notre devenir.

Maxime  m’a tracé une image qui m’a semblé tellement lumineuse que j’ai eu envie de la partager ici.

Racines, Tronc, Fruits

C’est la représentation simplifiée de ce qui se passe à l’intérieur de nous et de ses effets à l’extérieur de nous. La puissance de cette image, c’est qu’elle est comparée à un arbre, composé de ses racines, son tronc et ses fruits.

Pensées, Emotions, Actions, Résultats

Pensées, Emotions, Actions, Résultats

  • Nos pensées et nos émotions, correspondent aux racines.
  • Nos actions correspondent au tronc. La densité de nos actions est proportionnelle au diamètre du tronc.
  • Nos résultats, c’est-à-dire ce que nous obtenons, correspondent aux fruits. La quantité de fruits symbolise celle des résultats.

Dans notre vie, ce sont effectivement bien nos pensées et nos émotions qui alimentent nos actions, qui produisent elles-mêmes nos résultats.

C’est pourquoi, la « couleur » de nos émotions et de nos pensées va déterminer celle de notre vie.

Si nous entretenons des pensées négatives, nous ne serons pas satisfaits des résultats que nous obtiendrons.

Nos pensées, quelles qu’elles soient, sont issues de nos croyances.

Pensée = Croyance

Elles sont même la plupart du temps des croyances elles-mêmes. Dans mon dialogue avec Maxime, il me propose un exercice, et après réflexion, je lui réponds : « c’est difficile ».

Cette réponse est une croyance. Maxime me l’a fait remarquer aussitôt. C’est l’évidence même, mais je n’en avais pas du tout conscience en prononçant ces mots.

Sénèque disait :

Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.

Si je pense d’emblée que c’est difficile, il se forme immédiatement un blocage qui m’empêche d’aller plus loin. Et c’est bien moi qui crée ce blocage par ma pensée.

Prenons un domaine très sensible pour mieux appréhender le processus, celui de notre relation à l’argent.

Chacun de nous a des croyances concernant tout ce qui tourne autour de l’argent. Ce sont souvent des croyances familiales qui se sont ancrées au fur et à mesure de notre enfance et de notre éducation. C’est pourquoi, l’image des racines de l’arbre est parfaitement adaptée.

Par exemple, une croyance qui me semble assez répandue en France est : « si quelqu’un s’enrichit rapidement, c’est qu’il a dû tricher ou qu’il a dû faire des choses illégales ».

Ce genre de croyance n’est pas forcément du domaine de la conscience. Et, celui qui l’a, va inconsciemment considérer que toute personne devenue vite riche est malhonnête.

Les pensées par rapport à la possibilité pour lui de devenir riche rapidement vont être négatives. Négatives précisément par rapport à son objectif de devenir riche.

Ses pensées vont déclencher des émotions dans le même sens.

Elles vont agir à l’opposé de son objectif, d’autant plus que l’honnêteté sera une valeur importante pour lui. En effet, le conflit interne entre « je tiens à rester honnête » et  « gagner beaucoup d’argent vite » = « être malhonnête » provoquera automatiquement un malaise.

Et ses actions  aboutiront à des résultats inverses de son objectif de devenir riche.

Croyance Identitaire

C’est une croyance de type identitaire :

Je suis honnête + les riches sont malhonnêtes => je ne peux pas devenir riche.

Ces pensées et ces émotions négatives engendrent des actions qui entraînent des résultats négatifs (toujours par rapport à l’objectif de devenir riche).

Pour inverser le processus, c’est-à-dire pour que le résultat soit positif, travaillons nos croyances pour les transformer en croyances positives qui engendrent des pensées et des émotions positives.

Le rôle du coach est souvent essentiel pour faire prendre conscience à son client de sa croyance négative enfouie au plus profond de ses neurones.

Ce peut être un choc pour ce dernier de la découvrir et de la formaliser.

Transformer la croyance

La croyance, une fois mise à jour, peut être démolie et remplacée par une croyance positive.

Comme la plupart des croyances, il s’agit d’une généralisation. En l’occurrence, « les riches sont malhonnêtes ».

On peut lui asséner un premier coup en cherchant un contrexemple, et en posant la question :

« Tous les riches ? »

Ou :

« Steve Jobs, était-il malhonnête ? »

La croyance va évoluer, par exemple, en :

« Certains parviennent à devenir riches malhonnêtement. »

Puis :

« Il y a des gens honnêtes qui deviennent riches très vite. »

Et :

« C’est possible de devenir riche rapidement en étant honnête. »

Et enfin :

« Je peux devenir riche en étant honnête. »

S’approprier sa croyance positive

Le coach peut faire des propositions et évalue si son client est à l’aise avec la nouvelle croyance. Il l’incite à l’exprimer avec ses propres mots, et à la faire sienne.

Concernant l’argent, je suis dans une démarche pour atteindre l’indépendance financière. Je m’exerce en ce moment à transformer des croyances qui me sont propres ou que j’entends autour de moi, et qui ont donc une influence sur mes pensées, puis sur mes actions et résultats.

L’un d’entre elles, c’est :

« Cet argent, ça les rendra tous fous. »

On voit qu’il s’agit bien d’une généralisation. L’argent, rendra tout le monde fou. Personne n’y échappera. Comme celui qui prononce cette phrase ne veut pas devenir fou, il s’exclue de toute relation avec l’argent. En outre, la manière de dire « cet argent », est presque méprisante, en qualifiant l’argent comme une chose mauvaise, nuisible et dangereuse.

Utiliser les mots dans un sens positif

J’ai trouvé un contrepied à cette pensée, en reprenant l’idée de folie, mais qui me met dans une émotion positive de gaieté et d’abondance. C’est la phrase suivante :

« C’est de la folie la façon dont je vais gagner de l’argent ! « 

Et le résultat ne s’est pas fait attendre. Je constate une rentrée d’argent sur mon compte de 450,94 Euros le 6 novembre, et de 411,73 Euros le 7 novembre.

En l’occurrence, la sève montant des racines, boostée par l’émotion positive a très vite produit le résultat financier.

C’est effectivement de la folie, car ces rentrées d’argent sont arrivées sans aucune notification préalable, et d’une manière inattendue.

J’espère que cette image de l’arbre vous a plu et vous servira comme elle me sert. Elle est applicable à tout domaine, l’argent n’étant qu’un exemple.

Qu’en pensez-vous ?

Merci de laisser votre commentaire.