Schumi est-il victime de la loi d attraction

source http://www.fanpop.com/

Schumi a-t-il été victime de la loi d’attraction ?

Lorsque j’ai entendu à la télé la terrible nouvelle de l’accident de ski de Michael Schumacher, le célèbre pilote automobile allemand, tout en étant très choqué, j’ai tout de suite pensé à la loi d’attraction.

Je vais vous expliquer pourquoi. Et j’aimerais beaucoup avoir votre avis sur la question.

Avant tout, je pense à ses proches et j’espère vivement que les médecins vont annoncer prochainement que Schumi, comme l’appelle affectueusement ses fans, va s’en sortir.

Je suis membre de l’association ALARME (Association Libre d’Aide à la Recherche sur la Moelle Epinière) depuis 13 ans. Et je l’ai présidée pendant cinq ans. Cette association a pour objet de promouvoir et de financer les recherches sur la réparation des conséquences des lésions de la moelle épinière.  

Dans le cadre de cette activité associative, lorsque nous avions entendu parler de la création de l’ICM (Institut du cerveau et de la moelle épinière), nous avions immédiatement cherché à en contacter les fondateurs.

J’avais participé fin 2005 à des conférences à Clermont-Ferrand de présentation des travaux les plus avancés et de nos associations respectives dans le domaine des recherches sur les lésions médullaires. J’avais pu y rencontrer le professeur Gérard Saillant, président de l’ICM.

Cette association nous était apparue comme un formidable espoir pour l’avenir des recherches concernant les tétraplégiques et les paraplégiques, par les moyens considérables déployés.

En effet, l’ambition d’ALARME était au départ, de parvenir à une médiatisation comparable à ce qui est fait chaque année pour les recherches sur le Sida ou sur la myopathie et les maladies génétiques via le téléthon, de façon à collecter des montants à plus de 6 chiffres. Or, force était de constater que, malgré toutes les actions menées sur le territoire hexagonal par nos bénévoles pour recueillir des dons, nous étions loin d’arriver à des financements suffisants par rapport aux énormes besoins des chercheurs.

C’est pourquoi, la création de l’ICM nous avait enthousiasmés. Un des plus gros donateurs étant Michael Schumacher, le financement des recherches passait vraiment à la vitesse supérieure.

Depuis 2006, l’ICM s’est développé à la Salpêtrière, des bâtiments et des infrastructures pour héberger les recherches ont vu le jour. De nombreuses équipes de chercheurs ont pu être financées.

La fondatrice d’Alarme et moi-même sommes retournés à Paris rencontrer des responsables de l’ICM pour tenter de trouver une forme de collaboration entre nos deux associations.

Et nous nous sommes aperçus, avec désillusion, qu’au fil des ans, le financement allait quasiment intégralement aux recherches sur le cerveau. Malgré le M (moelle épinière) du sigle ICM, la politique de financement des recherches ne se fait que dans le domaine du cerveau. Certes, la recherche fondamentale sur la repousse axonale par exemple est intéressante pour le système nerveux central (cerveau + moelle épinière) dans son ensemble, et des résultats obtenus sur le cerveau peuvent être repris dans la recherche sur la moelle épinière. Mais aucune équipe travaillant spécifiquement sur cette dernière n’est aidée.

Et c’est ce qui m’est apparu dans l’accident du plus grand coureur automobile de tous les temps, mécène de l’ICM : il a eu un accident où sa tête a heurté une pierre déclenchant un traumatisme crânien et une hémorragie cérébrale.  C’est le cerveau de Michael Schumacher qui a été touché.

Comment ne pas faire le lien entre l’exclusivité des recherches menées en faveur des atteintes du cerveau à l’ICM et le malheureux accident de ce beau champion, grand donateur de l’ICM ?

Qu’en pensez-vous ?

L’accident de Schumacher est-il un
résultat de la loi d’attraction ?

Merci de laisser votre commentaire.