Transurfing Vs Loi d’Attraction : Importance Vs Désir Ardent

Transurfing loi d'attraction
Transurfing loi d'attraction

Un commentaire de plus de 800 mots de mon ami Maxime du blog Qualité Relationnelle dans mon dernier article m’a incité à l’inviter à écrire un article sur l’interrogation concernant le « désir ardent » qui semblait en contradiction avec l’intention telle qu’elle est définie par le Transurfing. Ça tombe bien : Maxime est un coach spécialisé en Transurfing et également très féru sur la loi d’attraction. Je lui laisse la parole.

 

Transurfing et l'importance

Transurfing et l’importance

Un article inspirant

J’ai lu ce matin l’article de Jean du Blog La Vie Positive qui s’intitule Rejetez l’importance.

Il parle de la notion d’importance selon Transurfing et fait également référence à la loi d’attraction, à la notion de désir selon Vadim Zeland et à la notion de désir ardent selon Napoléon Hill.

Alors, qui a raison, qui a tord ?

Chacun y allait de sa théorie sur cette question sur la partie des commentaires et toute cette lecture m’a inspiré.

Il se trouve que mes recherches sur ces thèmes de l’importance et du désir ardent datent de 2 ans et que j’avais ma petite idée sur la question.
J’ai donc écrit un commentaire assez long correspondant à un résumé de ce que j’avais découvert et déduit de mes propres recherches.

Et Jean m’a proposé de transformer ce commentaire en article invité en réponse à son article.
Comme vous pouvez l’imaginer, j’ai accepté avec joie.

2 ans de recherche

Merci Jean de me donner la parole.

Vous imaginez bien que j’ai à coeur de déposer mon grain de sel dans cette réflexion.
En effet, celle-ci est en lien avec la loi d’attraction, les enseignements de Kevin Trudeau qui reprend le terme de désir ardent de Napoléon Hill et le concept d’importance lié à Transurfing que je développe dans les « trajets » Transurfing en co-animation avec Véronique Simon.

Je me sens particulièrement concerné parce que j’ai découvert la notion de désir ardent et la notion d’importance quasiment au même moment il y a bientôt 2 ans.
Je me suis mis en chemin depuis pour donner du sens et clarifier tout cela afin de retransmettre le « bon » enseignement, notamment à travers mes formations.

En fait tout le monde a raison.

Une confusion sur le lieu du désir

Bob doyle - Le Secret

Bob doyle – Le Secret

Voici mon point de vue, corroboré par David Laroche qui vient d’interviewer Bob Doyle, un des intervenants du film « Le Secret ».

Il y a en fait une confusion sur le sens du désir ardent, sur le lieu de l’émission de ce désir.

Les textes laissent supposer qu’il se situe dans la tête, dans le mental.

Earl Nightingale l’a dit :

Vous devenez ce à quoi vous pensez le plus souvent

Si je me fie exclusivement à cette citation, je vais donc croire effectivement que c’est la pensée qui est la source de ce désir.

Vos tripes, source réelle du désir ardent

Ce que je comprends aujourd’hui, c’est que la pensée n’est pas la source du désir, ce sont les tripes qui sont la source du désir, c’est ce que Bob Doyle a confirmé à David.

Vous pouvez avoir une pensée obsessionnelle mais si vous vous êtes coupés de l’émotion obsessionnelle associée avec la pensée au niveau des tripes, c’est là où selon le modèle Transurfing, il y a création d’importance, de potentiel en excès, et l’action des forces d’équilibrage pour éliminer ce potentiel en excès.

Hors, quelle est la 1ère chose que vous apprenez lors d’une formation Transurfing ?
A devenir observateur de vos ressentis, à vous connecter à vos émotions pour déceler les potentiels en excès s’exprimant dans votre corps.

C’est en grande partie grâce à la formation de David Laroche « 21 jours pour libérer votre potentiel » que j’ai pu faire le lien.

De quel potentiel parle-t-on dans ce cas ?

Du potentiel que nous avons dans nos tripes, cette puissance de vie infinie, ce désir ardent qui brule en nous pour nous faire grandir, évoluer vers ce que nous avons de meilleur à exprimer, pour contribuer à rendre ce monde meilleur.

Tout le processus de cette formation, complémentaire à celle de Transurfing, consiste à élever notre niveau de conscience sur cette potentialité infinie que nous avons à l’intérieur de nous.

Ce que j’ai appris avec Transurfing, c’est que mon âme devait être alignée avec mon esprit (le mental) pour ne pas activer l’importance, créer du potentiel en excès et l’action des forces d’équilibrage.

Ce que j’ai appris dans la formation de David, c’est que cela sous-entendait que j’étais EN MÊME TEMPS connecté à ma potentialité infinie !

C’est donc lorsque que vous êtes aligné corps, coeur, âme et esprit que ce potentiel intérieur s’exprime dans toute sa puissance et que l’action des forces d’équilibrage est nulle.

Une histoire inspirante

Ce qui m’a mis la puce à l’oreille, c’est quand j’ai écouté Chris McGarahan, un des conférenciers du club GIN dont je suis membre, qui en 90 jours, a réussi un challenge en marketing de réseau que d’autres ont mis 6 mois ou 1 an à réaliser.

Le contexte était le suivant:
Chris était bucheron, sa femme l’a sauvé de l’alcool, ils venaient de se marier, elle était enceinte, il se casse le poignet et se retrouve sans travail.
C’est là qu’il rencontre Blayne Athorn , ami proche de Kevin Trudeau.
Blayne lui explique comment faire une présentation d’un produit en vente dans le cadre d’un marketing relationnel.

Chris explique qu’il était une tête « vide » à l’époque, il ne s’est pas posé la question si il allait réussir ou pas, il n’avait qu’un seul but en tête en lien avec l’amour qu’il ressentait pour sa femme, ramener de l’argent à la maison pour assurer la survie de sa famille.

C’était son obsession, c’était dans ses tripes, son esprit était parfaitement aligné avec son âme, tout son être rayonnait de son désir ardent qui était lié à l’amour, à la CONTRIBUTION pour l’autre, pour quelque chose de plus grand que lui, en lien avec ses valeurs.

D’un côté, on pourrait dire que c’était très important pour lui alors que dans sa réalité, il n’y avait pas de création d’importance selon Transurfing, il était complètement détaché du résultat, en total lâcher-prise, la seule chose qui comptait pour lui, c’était le petit pas suivant en direction de son but qui était de sauver sa famille, et l’argent qu’il recevait était mis au SERVICE de cette noble cause.

Les 2 questions Clés pour libérer votre potentiel

David Laroche m’a permis de mettre de la clarté sur tout cela en posant 2 questions pour clarifier nos objectifs.

Les voici :
> Qu’est ce qui est important pour vous (au niveau des tripes, de nos valeurs), quel est votre « pourquoi » ?
> Quel est le prix à payer si vous renoncez à vos rêves ?

Tout mon apprentissage des enseignements de Transurfing (3 « trajets » complets + ma formation de formateur et coach) me permet de conscientiser aujourd’hui avec mes tripes ce que je suis en train de vous révéler.

Un exemple chiffré pour comprendre

Donc, pour résumer, la notion d’importance dans Transurfing est directement liée à l’intensité du décalage de potentiel émis entre les pensées et les tripes (la vibration émotionnelle de la personne).

Voici un exemple en chiffre :
1- Attachement au résultat :
> Potentiel de la pensée : 100
> Potentiel émotionnel en connexion avec la pensée : 0
=> Potentiel en excès : 100 – 0 = 100
=> Action des forces d’équilibrage maximale
=> J’attire à moi ce que je NE veux PAS.

2- Contribution au monde, création de richesse, lâcher-prise sur le résultat :
> Potentiel de la pensée : 100
> Potentiel émotionnel en connexion avec la pensée : 100
=> Potentiel en excès : 100 – 100 = 0
=> Action des forces d’équilibrage nulle
=> J’attire à moi ce que JE VEUX
=> Ma pensée va se matérialiser dans la matière en un temps record

Mon cheminement intérieur

Depuis 1 mois maintenant, je suis en conscience sur ce chemin intérieur.
Ce chemin pour être en alignement entre mon corps (ce que je ressens dans mes tripes), mon coeur (ma vibration d’amour), mes pensées (l’esprit selon Transurfing) et mon âme.

Mon but : rayonner de mon authenticité, de toute ma puissance, de tout mon potentiel, afin de vous inspirer pour vous montrer par mon exemple qu’une vie pleine de richesse (tant intérieure qu’extérieure) de bonheur, de joie, de plénitude, de pensées et d’émotions positives est possible au quotidien, crise ou pas crise.

Cela va pour moi bien au delà du message lui-même, il touche en moi la notion de contribution à un monde meilleur en attirant à moi des personnes qui sont alignées avec le message que je veux transmettre.

La question du jour

Comment cet article fait sens pour vous ?

Exprimez-vous dans la zone commentaire ci-dessous.
J’aurai grand plaisir à vous répondre

 

79 pensées sur “Transurfing Vs Loi d’Attraction : Importance Vs Désir Ardent

  • 29 août 2013 à 22 h 58 min
    Permalink

    Merci Jean pour ta réactivité !
    C’est un grand honneur pour moi d’avoir écrit cet article et j’espère qu’il va donner du sens à toutes les personnes qui s’interrogent sur le fait que la loi d’attraction ne semble pas fonctionner pour elles.

    Je t’embrasse.
    Vis une merveilleuse soirée.
    Maxime
    PS: mon blog est actuellement en maintenance.
    C’est donc normal que le lien ne fonctionne pas.

    Répondre
    • 30 août 2013 à 9 h 26 min
      Permalink

      C’est moi qui te remercie, Maxime, d’avoir écrit cet article très rapidement.
      Je suis très fier de pouvoir faire profiter mes lecteurs de tes acquis et de tes lumières, qui m’éclairent souvent quand je t’interroge.
      Et très heureux que tu puisses dire ce que tu as à dire le temps que ton blog est en maintenance.
      Je t’embrasse.
      Je t’embrasse.

      Répondre
      • 30 août 2013 à 15 h 14 min
        Permalink

        La vie m’offre beaucoup de cadeaux en ce moment.
        1&1 m’annonce que mon blog a été attaqué par un robot pirate au moment où tu me proposes d’écrire un article invité.
        Ce qui fait que ma newsletter a pu partir comme chaque semaine ce matin à 7h.
        J’ai tout accueilli avec le sourire et ça m’a permis de n’y mettre aucune importance.
        Ce matin, j’ai contacté l’hébergeur et il ne me reste plus qu’à appliquer une à une toutes les étapes pour retrouver un blog tout neuf !
        Générations de nouveaux mots de passe dans mes comptes principaux, le signe très positif pour moi que l’univers est en train de me montrer dans la matière que ma vibration intérieure est en train de changer comme je le souhaitais ardemment 🙂
        Yes Yes Yes !
        Merci la Vie 🙂

        Répondre
  • Ping : Transurfing Vs Loi d’Attraction : Importance Vs Désir Ardent | Transurfing-ouest

  • 30 août 2013 à 5 h 15 min
    Permalink

    On sent vraiment que le but de cet article est de partager, aider, contribuer.

    En fait, comme décrit à l’intérieur, on ressens le désir ardent de Maxime à donner tout ce qu’il a aux autres.

    Tu nous as synthétisé tes recherches et ton avis. Je te dis merci.

    Concernant le désir ardent, je commence à le ressentir de plus en plus. c’est ce désir qui te fais prendre certains choix bien au délà de ta zone de confort, qui te fais pleurer et ravive la flamme de la rage motivatrice.

    Merci

    Répondre
    • 30 août 2013 à 9 h 35 min
      Permalink

      Bonjour Anthony et bienvenue,
      C’est exactement ça : Maxime met un « désir ardent » à transmettre ce qu’il a découvert et compris. C’est désintéressé, altruiste, flagrant dans son expression, dans le ton, ça transpire par tous les pores de sa peau.
      On ne peut, effectivement, que lui dire : MERCI.

      Répondre
      • 30 août 2013 à 15 h 24 min
        Permalink

        Merci Jean de ta générosité dans ton appréciation.
        M’autorises-tu à reprendre ton commentaire pour les nouvelles offres de coaching que je vais bientôt mettre en ligne et qui seront plus alignées avec mon âme ?

        Répondre
        • 31 août 2013 à 17 h 46 min
          Permalink

          C’est géant Maxime !
          Merci de nous faire partager tout ça !
          Bien sûr que tu peux utiliser mes commentaires. C’est sincère donc c’est la pure vérité.
          Je t’embrasse.

          Répondre
    • 30 août 2013 à 15 h 22 min
      Permalink

      Bonjour Anthony,
      Je découvre ton commentaire et je suis très heureux de lire ce que tu écris.
      C’est un beau compliment que j’ai déjà entendu à la fin du module 4 de Transurfing que j’avais animé.
      J’aime donner tout ce que j’ai sans compter.
      Ma nouvelle étape est d’arriver à équilibrer la balance en me donnant également .
      Participer à cette formation de David a boosté la relation a mon corps et je sens des choses se passer du genre : « il est temps pour toi de sortir courir ce matin, c’est le bon moment pour commencer à le faire » et au lieu de le faire dans le « il faut », je le fais avec plaisir, ce qui va booster mon désir ardent !
      Merci beaucoup pour ton partage sur le désir ardent, cela me donne un beau repère de la manière dont on peut le vivre.
      Vis une merveilleuse journée.
      Maxime

      Répondre
  • 30 août 2013 à 8 h 25 min
    Permalink

    Salut Maxime, et bonjour Jean dont je découvre le blog attractif.
    Tu réponds à une question qui m’occupe aussi depuis plusieurs années! Je partage totalement les conclusions auxquelles tu es arrivé. C’est une question de dosage et de fluidité entre et lâcher prise sur le résultat: être complètement associé avec sa quête (corps émotions parole pensée), impliqué dedans (action inconfortable) et détaché du résultat (avoir un plan B et regarder le meilleur qui arrive grâce au pire). pour cela, éradication du doute (cancer de l’esprit), confiance (à l’univers, au champ quantique) sur le comment, et pas d’échéance temporelle génératrice

    Répondre
    • 30 août 2013 à 9 h 40 min
      Permalink

      Bonjour Philippe,
      Et bienvenue sur mon blog.
      Ton commentaire résume bien le propos et apporte de l’eau au moulin du Transurfing.
      Excellente journée.

      Répondre
    • 30 août 2013 à 15 h 34 min
      Permalink

      Hello Philippe,
      Je suis heureux que tu aies écrit ce commentaire.
      Tu te souviens ?
      Nous avions eu une discussion suite à ton écoute des audios « Votre désir et Votre Ordre » sur ce sujet de l’importance selon Transurfing et du désir ardent.
      Et je n’avais pas su te répondre à l’époque.
      J’ai beaucoup pensé à toi hier en écrivant l’article et je suis très heureux de pouvoir t’apporter cette réponse qui reste à confirmer par des résultats dans la matière.
      Tu peux être sûr que je suis en train de m’y employer !
      Oui, tu as bien résumé.
      Je rajouterai, compte tenu de ce que j’expérimente en ce moment, que tu vas obtenir tout cela à la fois quand tu agis pour être le plus « aligné » avec QUI TU ES, ce qui fait que tu es unique sur cette terre, quand tu es dans ton authenticité la plus pure, celle où ton potentiel intérieur s’exprime dans sa pleine puissance.
      Vis un merveilleux WE.
      Maxime

      Répondre
  • 30 août 2013 à 12 h 04 min
    Permalink

    Bonjour Maxime, bonjour Jean,

    Tout d’abord merci pour cet article éclairant.

    Je trouve que cela rejoint ce que dit KT lui-même, quand il décrit (si j’ai bien compris, et je reformule avec mes propres mots), que la pensée sert à visualiser ce que l’on désire, et que nos émotions sont la puissance qui permettent de rayonner et d’émettre la pensée.

    Cela sous-entend bien la cohérence et l’alignement des « parties » de notre être.

    Répondre
    • 31 août 2013 à 18 h 13 min
      Permalink

      Bonjour Stéphanie et bienvenue.
      C’est ce que j’ai compris moi aussi : nos émotions sont un moteur, une puissance.
      Lors d’un séminaire, j’ai lu un texte sur un moment traumatisant de ma vie. J’ai pleuré pendant toute la lecture. Quelqu’un m’a dit après : « quelle puissance ! » Je n’avais pas compris sur le coup, Maintenant, ce que j’en ai compris, c’est que ce lâcher prise est complètement authentique et devient un formidable moteur.
      Maxime répondra sans doute mieux que moi.

      Répondre
    • 31 août 2013 à 20 h 04 min
      Permalink

      Bonjour Stéphanie,
      Tu as parfaitement résumé ce que dit KT (Kevin Trudeau) dans les audios de « Votre Désir est Votre Ordre ».
      Presque 2 ans pour « l’entendre » malgré plus de 10 écoutes de la série.
      Je suis en train de les réécouter en anglais et bien entendu (;-)) , c’est hier que j’ai entendu et enfin intégré cette notion de sweet pot (le point idéal).
      C’est la cohérence et l’alignement des « parties » de notre être.
      Vis une merveilleuse soirée.
      Maxime

      Répondre
  • 30 août 2013 à 13 h 41 min
    Permalink

    Bonjour Maxime, Bonjour Jean, Bonjour à tous,

    Je viens témoigner de ce que j’ai le mieux réussi dans ma vie : trouver l’homme de ma vie en 14 jours !
    Je venais de me faire larguer par quelqu’un qui avait peur d’une relation durable … j’étais très malheureuse et le désir de mon coeur était de trouver quelqu’un qui saurait m’aimer comme je l’entendais.
    J’ai fait la liste des défauts que je ne voulais surtout pas retrouver dans l’homme que j’allais rencontrer et ai demandé les qualités qui correspondaient. Tous les soirs lorsque mes filles étaient couchées, je m’installais dans ma salle, me concentrais sur une bougie et m’imprégnais de ces qualités où plutôt des sensations qu’elles pouvaient me donner. Je pense que comme je suis une kinesthésique et non une visuelle, cela a marché sans visualisation. Au bout d’une semaine, je savais intuitivement quel jour j’allais le rencontrer et qu’il portait des lunettes. Voici 18 ans de cela et tout de monde dit de nous que nous avons la même âme.
    Effectivement, il n’y avait rien de mental sauf la discipline. Il y avait une grande foi en moi, donc aucun doute. Je pense que ce que je voulais mon âme le voulait aussi. Ce qui est étrange c’est qu’aujourd’hui, j’ai beaucoup de difficultés à revivre ceci pour d’autres sujets de ma vie. Je cherche ma faille et je vais la trouver !
    Agréable journée à vous.
    Iona

    Répondre
    • 31 août 2013 à 18 h 22 min
      Permalink

      Bonjour Iona et bienvenue.
      En réalité, ce qu’on appelle « visualisation » est un terme générique qui s’applique aux cinq sens. Donc, la visualisation pour quelqu’un kinesthésique, ce sera plus de ressentir les choses plutôt que de les voir. L’idéal étant de voir, entendre, ressentir, voire sentir et goûter.
      Ton témoignage est vraiment passionnant. Merci de nous le partager.

      Répondre
      • 1 septembre 2013 à 10 h 51 min
        Permalink

        Wouah ! Merci pour ce cadeau Jean !
        Ayant appris la visualisation par la sophrologie (mon métier d’origine) je commençais à être frustrée de devoir faire trop d’efforts pour avoir des images mentales. Je pensais que je devais avoir une image pour ensuite ressentir. Maintenant, je suis OK, il me faut une phrase et si chacun de ses mots me font vibrer c’est qu’elle est alignée avec qui je suis. Je sais maintenant que lorsque je vais reprendre le travail mes propositions de visualisations vont aller dans ce sens.

        Répondre
    • 31 août 2013 à 20 h 14 min
      Permalink

      Bonjour Iona,
      Ayant eu le grand plaisir de te rencontrer ainsi que François (je commence à t’écrire et mon corps se met à vibrer, si ce n’est pas de la connexion, ça 🙂 ) lors du trajet Paris 8 Transurfing, je peux témoigner de cette relation d’âme, ce « frailing » (terme Transurfing) entre toi et ton mari.
      Je te remercie beaucoup pour ce partage que tu nous offres en cadeau, et la manière dont tu as rencontré François.
      C’est d’autant plus éclairant pour moi que, moi-même, j’ai beaucoup de mal à visualiser, je ressens plus en vibration qu’en vision pure.
      Olivier Clerc, au cours d’un de ses séminaires nous a révélé que c’était aussi son cas et que d’après ses recherches, 10% de la population étaient dans le même cas.
      Ce qui a contribué à me rassurer.
      Merci donc infiniment de ce partage qui, j’espère, va aider beaucoup d’autres personnes dans la compréhension de leur chemin de Vie.

      Vis une merveilleuse soirée.
      Maxime

      Répondre
  • 30 août 2013 à 16 h 22 min
    Permalink

    Voici 2 heures de passées …. Et j’ai trouvé ma faille ! Je manque de motivation !
    Je vais donc me recentrer et me demander comment je me sentirai lorsque j’aurai atteins mon but.
    Et je vais me lancer un défi : je vous donne rendez-vous sur mon blog le 15 octobre 2013.
    Ce qui veut dire que je serai OK pour le diffuser même si je ne le considère pas parfait. Son objectif sera de vous transmettre mes connaissances et surtout mes expériences (après mon long chemin de guérison d’un cancer du sein) afin que vous guérissiez votre vie pour trouver l’harmonie entre votre corps, votre âme et votre esprit.
    Donc voici l’adresse : http://www.lesouffledubonheur.com
    A bientôt.
    (Maxime ! Tu me disais de faire des petits pas … Je crois que j’y suis)

    Iona

    Répondre
    • 31 août 2013 à 18 h 27 min
      Permalink

      Rebonjour Iona,
      C’est vrai que la motivation est « le nerf de la guerre » en matière de but.
      Nous retiendrons la date du défi.
      Bravo et au plaisir de te lire.

      Répondre
    • 31 août 2013 à 20 h 45 min
      Permalink

      Iona, tu ne peux pas savoir à quel point ce défi me touche.
      Et quel magnifique choix de nom pour ton blog.
      Je vais être un de tes plus fidèles supporters !
      Un peu de théorie pour les lecteurs.
      Voici 2 facteurs clés qui vont t’aider à retrouver ta motivation :
      Le manque de motivation, ce n’est pas une question d’effort, c’est une question de SENS !
      1- C’est la question du POURQUOI !
      Pourquoi tu veux faire ce blog ?
      Qu’est ce qui est important pour toi dans ce que veux transmettre au niveau de tes valeurs ?
      Qu’est ce que tu vas payer comme prix (réel ou symbolique) si tu ne passes pas à l’action ?
      Réponds à cette question du pourquoi et tu vas te connecter énergétiquement à la Vie qui brule en toi.
      Un pourquoi fort Yes ! j’ai l’opportunité de faire ça !
      2- Les blocages, les peurs :
      2 leviers motivent l’être humain :
      * Éviter la peur, la douleur
      * Rechercher le plaisir
      La douleur, ça pousse (comme une plaque chauffante sous ses fesses) et le plaisir, ça tire !
      En conclusion :
      Quels seraient pour toi les points de motivation à activer ?
      Ce défi que tu te lances, il te renvoie à quel type de levier ?
      Bravo en tout cas pour t’être fixée cet objectif.
      Un petit pas par jour et tu vas arriver très vite en haut de la montagne !
      je note à la date du 15 octobre dans mon agenda (c’est un mardi) : Blog Iona en ligne 😉
      Cool !
      Au delà de la motivation, ce que je viens d’apprendre de David sur la puissance de commencer maintenant, de faire un 1er pas, même si c’est imparfait, c’est que dans un an, à force de petits pas et d’amélioration continue, tu auras une qualité plus grande que si tu avais attendu pour que ce soit parfait du 1er coup !
      J’espère que je suis clair !
      Encore merci pour ton commentaire qui vient de nouveau enrichir cette rubrique.
      Plein de bisous.
      Maxime

      Répondre
      • 1 septembre 2013 à 11 h 08 min
        Permalink

        Oui ! Merci Maxime. Avec tous les commentaires que je viens de recevoir : ça y est je suis alignée. J’ai ma phrase et j’ai la sensation que mon cœur s’ouvre lorsque je la répète. J’ai la certitude que l’Univers m’a entendue et que bientôt je vais atteindre mon but.
        Ouvrir mon blog n’était pas le but mais une étape et je me suis dit qu’en me lançant ce défit je faisais un pas. Mais ensuite, j’ai cherché pourquoi j’avais ce manque de motivation et j’ai effectivement trouvé des peurs. Ma phrase englobe donc le contraire des peurs et YES j’y suis. Voilà, j’espère ainsi avoir aidé certains d’entre vous kinesthésiques comme moi. Souviens-toi, Maxime le titre de mon film « Amour et Partage » … Quel plaisir de vivre un petit bout de ce film !

        Répondre
  • 30 août 2013 à 17 h 54 min
    Permalink

    Merci Jean et Maxime!!! Si tu savais comme tu m’as inspiré! comme tu me fais gagner du temps en résumant parfaitement tes lectures, tes formations, tes expériences! Je viens d’avoir une superbe prise de conscience en te lisant 🙂
    Oui, tu expliques parfaitement pourquoi des millions de gens qui veulent devenir riches n’y arrivent pas… certainement parce qu’ils le veulent pour de mauvaises raisons, ils ne sont pas alignés avec leur coeur et leur âme. Merci pour tes illustrations, tant anecdotiques que chiffrées, ça parlera à tout le monde. Un immense merci encore. Je réalise en te lisant quel est MA véritable passion, mon désir ardent, le pourquoi émotionnel, ce pour quoi je suis faite, je le savais déjà mais là ça s’impose à moi. Enormes bises.

    Répondre
    • 31 août 2013 à 18 h 31 min
      Permalink

      Bonjour Vanessa et bienvenue.
      On peut dire que l’article de Maxime a déclenché beaucoup de choses.
      Merci à Maxime de soulever notre enthousiasme.
      Merci à tous.

      Répondre
    • 31 août 2013 à 20 h 56 min
      Permalink

      Coucou Vanessa,
      Merci infiniment de ton enthousiasme.
      J’en ai vraiment chaud au coeur 🙂
      Et si en plus, me lire te permets de faire des prises de conscience, je ressens encore plus de bonheur.
      Un de mes pourquoi en rédigeant ces articles et en partageant toutes mes connaissances et ces expériences est justement de contribuer à aider les êtres humains à être heureux en se connectant à leur passion, leur désir de vivre, leur âme.
      Bravo à toi d’avoir fait tout ce travail d’introspection pour en arriver à être la où tu en es aujourd’hui !
      Énormes bisous à toi également.
      Maxime

      Répondre
  • 30 août 2013 à 18 h 39 min
    Permalink

    Hello Maxime,

    Très bel article qui, j’en suis convaincu, donnera de très bonnes piste à chacun pour enclencher le désir « par les tripes » et non par le mental.

    Les enseignements de Kevin Trudeau et de Transurfing sont riches et m’ont permis de me repositionner dans une vie plus sereine et agréable et je les conseille à chacun qui souhaite s’épanouir et développer son potentiel.

    Pour ma part, je parle plutôt de passion que de tripes, mais au fond c’est la même chose.

    La passion amène l’action, élimine les peurs et crée la confiance.

    Du coup, l’Univers met tout en place pour attirer à nous ce dont nous avons besoin.

    Mais attention, car il existe des passions qui peuvent nuire à la santé dès qu’elles sortent de ce que nous sommes venus apprendre (ou régler – dettes karmiques).

    Vouloir gagner beaucoup d’argent, alors qu’on traîne avec soi une dette karmique liée à cela…. et bonjour les désillusions ! (j’en parle en toutes connaissances de causes…)

    L’essentiel à mon avis, c’est de se sentir bien. Ce sentiment démontre qu’on est sur le bon chemin.

    Est-ce de la théorie ?

    Non, c’est prouvez scientifiquement, comme vous pouvez le découvrir ici :

    https://www.apprendre-pour-reussir.com/posturologie/

    Merci encore à toi, Maxime, mais aussi à vous, Jean, qui avez créé ce blog pour partager, pour inspirer les autres à construire une vie plus positive.

    Bien amicalement.

    Stephan.

    Répondre
    • 31 août 2013 à 18 h 36 min
      Permalink

      Bonjour Stéphan, et bienvenue.
      Je ne suis pas compétent en matière de « dettes karmiques », mais je suis entièrement d’accord avec vous concernant les « tripes » ou la « passion ».
      Merci à vous de votre commentaire qui est un éclairage supplémentaire.
      Bonnes pensées.

      Répondre
    • 31 août 2013 à 22 h 45 min
      Permalink

      Bonjour Stephan,
      C’est de nouveau un vrai bonheur pour moi de te retrouver comme commentateur de cet article.
      Tu es très compétent dans ton domaine et je suis très sensible à ta reconnaissance.
      Je ne suis malheureusement pas compétent dans les dettes karmiques, mais je peux te révéler ce que David Laroche nous a partagé suite aux interviews réalisés avec les millionnaires américains sur la manière de faire de l’argent :
      Pour attirer l’argent, cela commence par AIMER l’argent.
      Puis :
      1- Économiser
      2- Réinvestir l’argent gagner pour créer de la richesse
      3- Acheter quelque chose pour se faire plaisir
      Également, se mettre au contact des personnes qui aiment l’argent pour bénéficier de l’effet épigénétique (s’imbiber de leur énergie, de leur manière de penser, d’être, de parler)
      L’argent, c’est un levier, ce n’est pas un résultat.
      L’objectif, ce n »est pas l’argent, c’est ce que tu peux faire avec.
      Cela doit dépasser l' »avoir » d’avoir un grande maison, par exemple.
      Quel est le « pourquoi » de cette grande maison ?
      Quel est le « pourquoi », le sens profond, comment cette maison va contribuer à apporter aux autres, à ta famille, à tes enfants, à tes parents, à la société, au monde ?
      Un point clé à retenir :
      Comme l’environnement extérieur, l’argent n’est qu’un amplificateur de ce qui vibre en nous.
      L’argent arrive pour t’aider à accomplir ce qui est important à la fois pour toi et à la fois pour les autres.
      Qu’est-ce que cet argent va changer dans la vie des personnes qui sont importantes pour toi ?
      Voilà quelques pistes de réflexions.
      Elles m’ont été confirmées par KT dans les enseignements des niveaux supérieurs de GIN.
      Toutes les questions sont ramenées au « pourquoi ».
      Un dernier point, merci pour le lien sur l’article sur la posturologie, j’ai été passionnée par sa lecture et je vais le partager à Valérie qui vient d’écrire un article passionnant sur le rôle des émotions et la manière dont le corps fonctionne avec l’eau :
      https://quanta-la-vie.com/limportance-detre-doux-avec-vous-meme/
      Vis une merveilleuse soirée.
      Maxime

      Répondre
  • 30 août 2013 à 19 h 42 min
    Permalink

    Bonjour Jean & Bonjour Maxime,

    Le débat est show et très intéressant merci Jean pour ton article qui à déclenché l’excellente réflexion de Maxime, tant il est vrai que depuis la mise en avant de la loi de l’attraction on entend tout et son contraire ; « j’y pense, un peu, beaucoup, mais pas trop… »
    L’équation que nous propose Maxime est claire (quand on la regarde à 2 fois) et ayant pour ma part effectué les trajets de Transurfing, je pense effectivement que Vadim Zeland apporte une autre vision sur le « j’obtiens ce à quoi je pense » en insistant par exemple sur cette notion d' »importance ».
    Mais pour ma part ce qui est important c’est de rencontrer des personnes comme Jean, Maxime, etc… qui par l’intermédiaire de conférences, blogs,livres… Nous donne une autre vision de ce monde et nous explique qu’il est simple de modifier nos habitudes bien ancrées, pour évoluer différemment dans une société axée sur les profits et l’indifférence…. Entre autres choses!
    Excellente continuation à vous… Au plaisir

    Répondre
    • 31 août 2013 à 18 h 44 min
      Permalink

      Merci Yannick de ton commentaire qui me va droit au coeur.
      Je dévore quant à moi le 4ème tome de Vadim Zeland, tout en revenant tranquillement sur les 3 premiers.
      C’est vraiment bluffant.
      Bien à toi.

      Répondre
  • 30 août 2013 à 21 h 11 min
    Permalink

    Bonjour Yannick,
    Comme tu peux l’imaginer, je suis très heureux de lire ton commentaire, surtout que nous avons fait notre « trajet » Transurfing ensemble et que je t’ai retrouvé avec Jean au Booster Gala !
    Comme d’habitude, tu trouves des mots qui me touchent profondément.
    Merci Yannick.
    Comme complément à mon article, je viens de réaliser un visuel qui donnera, j’espère, encore plus de sens à ce que j’ai écrit dans l’article :
    https://www.transurfing-ouest.com/wp-content/uploads/2013/08/photo.jpg
    Excellente soirée à toi.
    Maxime

    Répondre
  • 30 août 2013 à 22 h 29 min
    Permalink

    Dans mon dernier article, je parle de la volonté, de la puissance de la pensée positive enseignée entre autre par Emile Coué.

    Alors, je voulais vous remercier Jean & Maxime pour m’avoir éclairé davantage dans cette quête du potentiel que nous avons en nous, et dont nous nous servons (trop souvent) contre nous même.

    Aussi, puisque tu nous livre à ton tour d’excellents outils, reste à savoir combien d’entre nous prendront la peine de s’en servir pour leur bien être et leur bonheur ?

    Je vous souhaite un excellent week-end,

    Albin

    Répondre
    • 31 août 2013 à 18 h 49 min
      Permalink

      Bonjour Albin,
      Je pense, pour répondre à ta question, que Maxime est en train d’entraîner dans son sillage, tel un magnifique hors bord, nombre de personnes.
      Je me fais un plaisir de relayer ici son article.
      Excellent dimanche !

      Répondre
    • 31 août 2013 à 22 h 51 min
      Permalink

      Bonjour Albin,
      Oui, tu as tout à fait raison.
      Il s’agit bien d’une quête de potentiel que nous avons en nous et dont nous nous servons contre nous même.
      Combien d’entre nous prendront la peine de s’en servir pour leur bien être et leur bonheur ?
      Ma réponse tient en 2 questions :
      > Qu’est ce qui est important pour eux ?
      > Quel est le prix à payer de ne pas passer à l’action ?
      Merci encore pour ton commentaire.
      Vis un merveilleux dimanche.
      Maxime

      Répondre
  • 31 août 2013 à 16 h 41 min
    Permalink

    Bonjour Jean et maxime,

    Article excellent, je viens de voir le visuel, c’est beaucoup plus parlant et ca donne effectivement plus de sens.
    Autrement dit ce potentiel (le mental) non associé à mon potentiel émotionnel a été de l’énergie perdue ? J’ai donc perdu mon temps toutes ces années…(bon je prend un raccourci car ce n’est pas tout à fait cela) ?
    Ca me laisse rêveuse, j’ai encore du chemin à parcourir…

    Merci de partager ainsi ton expérience apportant, en ce qui me concerne, bien des réponses à des questions longtemps restées sans réponse.

    Lier le mental et les tripes, focalisation et désir ardent…J’en conclue que je désire pas assez. Ou plutôt j’ai laissé à l’abandon le potentiel émotionnel par méconnaissance (ou par peur…? pour me focaliser sur le côté mental pensant être dans la bonne direction.

    Ma conclusion (rapide) : accepter et se focaliser sur cette puissance de vie infinie qui nous habite et la faire vivre et surgir autour de soi.

    Merci Maxime,

    Hélène

    Répondre
    • 31 août 2013 à 18 h 54 min
      Permalink

      Bonjour Hélène,
      Comme disait Mark Twain : « ils ne savaient pas que c’était impossible, et ils l’ont fait ».
      On nous a tellement formatés depuis tous petits qu’on ne croit plus trop à notre potentiel infini.
      Merci Maxime pour nous y faire croire à nouveau.

      Répondre
    • 31 août 2013 à 23 h 11 min
      Permalink

      Bonsoir Hélène,
      Oui, le visuel (je rappelle le lien :
      https://www.transurfing-ouest.com/wp-content/uploads/2013/08/photo.jpg)
      donne encore plus de sens.
      Je suis heureux que cet article puisse t’apporter des réponses à des questions laissées longtemps sans réponse.
      Je suis touché par ta conclusion, c’est tout à fait cela !
      Tu nous partageras tes résultats suite à la libération de cette puissance de Vie qui est en toi ?
      Excellent dimanche.
      Maxime

      Répondre
  • 1 septembre 2013 à 19 h 50 min
    Permalink

    Bel article Maxime qui eclaire un peu plus sur le sens du transurfing et son utilisation.

    Pour les adeptes de la loi de l’attraction, il est vrai que si on demande sans agir, il ne se passe pas grand chose.

    Chaque action compte, encore faut-il savoir les reconnaitre et les mettre en oeuvres.

    Biba

    Répondre
    • 2 septembre 2013 à 11 h 38 min
      Permalink

      Bonjour Biba,
      Très honoré de votre visite sur mon blog.
      Et ce grâce à Maxime.
      Excellente semaine.

      Répondre
  • 2 septembre 2013 à 15 h 12 min
    Permalink

    Bonjour à vous Jean, Hello l’étoile filante! Je vois que notre « accordeur des intentions de l’âme » file à grande vitesse vers le bonheur…heu je voulais dire l’alignement âme-corps-esprit-chaussures-chapeau ! lol ….Super l’article. Merci le duo.

    Répondre
    • 2 septembre 2013 à 15 h 49 min
      Permalink

      Bonjour Françoise et bienvenue.
      Merci à vous et à l’étoile filante. 😉

      Répondre
  • 2 septembre 2013 à 16 h 14 min
    Permalink

    Hello Françoise Caroline !
    Je me disais aussi que tu viendrais bien me faire un petit coucou suite à la parution de cet article.
    Je vous donne une info pour le « décodage ».
    Dans le cadre du relooking de mon blog et du slogan, j’ai demandé à Françoise Caroline avec qui j’ai travaillé en coaching l’année dernière comment elle définirait mon « talent ».
    Elle m’a fait plusieurs réponses que je suis heureux de vous partager (et c’est aussi ma manière de l’honorer, pour la remercier des 90 minutes que nous avons passées ensemble) :
    > Réparateur de fontaine intérieure
    > Ajusteur de sagesse naturelle
    > Ajusteur de l’alignement
    > Ajusteur d’Inspiration
    > Ajusteur du jaillissement du flux divin
    > Réparateur de la justesse en nous
    > Ajusteur de l’accord parfait avec la voix de notre âme
    > Ajusteur de l’alignement en soi
    > Accordeur de l’intention de l’âme
    Merci Françoise Caroline pour toutes ces propositions que je vais bientôt mettre en délibération à mes lecteurs pour le choix final !
    Quant à l’étoile filante, c’est également le cadeau de Françoise Caroline qui m’a offert cette citation :
    « Les étoiles filantes, elles nous éclairent dans la nuit et en plus, ça réalise nos vœux ».
    Chouette, non ?
    Me donner le nom d’étoile filante, c’est à travers cette symbolique un immense cadeau qui m’honore beaucoup.
    J’ai à coeur de t’exprimer toute ma gratitude.
    Merci Françoise Caroline.
    Vis une merveilleuse journée.
    Maxime

    Répondre
  • 3 septembre 2013 à 12 h 06 min
    Permalink

    BONJOUR À TOUS LES DEUX,

    Merci, mil fois merci. Je ne sais par où commencer,
    Ma 1ere vision en lisant ton article est une boule d’énergie couleur soleil, j’ai tendu mes mains pour
    ressentir cette chaleur, cette énergie, cette richesse
    immense, infinie…..
    Tes explications claires, lumineuses m’ont ouvert les yeux, je ressentais beaucoup de choses, mais là j’ai
    compris un peu. Le chemin sera peut être long, mais
    j’en ai tellement envie.
    Merci à tous les deux.
    Je vous embrasse.

    Charlotte
    https://www.forme-jeunesse.com/infos-diverses/abeilles-mutantes/

    Répondre
    • 3 septembre 2013 à 12 h 18 min
      Permalink

      Bonjour Charlotte,
      C’est incroyable l’effet de l’article de Maxime sur les lecteurs.
      Je suis profondément heureux et fier d’avoir eu cette initiative d’inviter Maxime à écrire cet article.
      Il y a déjà quelque temps qu’il y avait quelque chose qui me chiffonnait (quand j’avais écrit aussi un article sur les valeurs), et là, il y a eu cette magnifique opportunité.
      Merci Maxime, merci Charlotte.

      Répondre
    • 3 septembre 2013 à 19 h 05 min
      Permalink

      Bonjour Charlotte,
      Je vis tellement de choses profondes en ce moment que j’ai décidé de m’isoler toute la journée pour noter et intégrer encore plus en profondeur les enseignements de David afin de vous les retransmettre enrichis de toute ma connaissance et expérience personnelle.
      Je m’accorde à l’instant une petite pause pour consulter mes mails pour la 1ère fois depuis ce matin et je lis ton commentaire.
      Je suis bouleversé à sa lecture.
      Et je fais le choix de rompre mon accord pour t’en exprimer toute ma gratitude.
      Merci Charlotte, infiniment.
      Je vous réserve pour vendredi un article qui je crois, va faire encore couler beaucoup d’encre.
      En attendant, un partage sur mon chemin d’éclaircissement sur « qui je suis ».
      J’ai écrit il y a 2 heures ces mots (c’est un 1er jet) :
      Mon job, c’est d’aider les personnes à se reconnecter à leurs émotions, développer leur pourvoir émotionnel et des ressentis (le langage de l’âme) afin qu’elles puissent créer leur réalité.

      Je suis heureux de te faire ce partage, Charlotte, en témoignage de gratitude, et à toi aussi, Jean, mon ami, pour m’avoir invité à écrire cet article.

      Je vous embrasse et vous serre contre mon coeur.
      Vivez une merveilleuse soirée.
      Maxime

      Répondre
  • 3 septembre 2013 à 17 h 05 min
    Permalink

    Bonjour Maxime et bonjour Jean, le désir ardent, c’est quand on se dit :  » je suis faite pour ça, parce que c’est ça que j’ai envie de faire chaque jour car je sais que je peux apporter des choses aux autres « .

    C’est une chose qu’on a tous au fond de nous.

    Ensuite, laisser du temps au temps et à la Vie pour nous conduire où nous devons être.

    zenie

    Répondre
    • 3 septembre 2013 à 17 h 48 min
      Permalink

      Bonjour Zenie,
      C’est vrai qu’on l’a tous au fond de nous. C’est pourquoi ça vaut le coup d’arriver à le révéler.

      Répondre
    • 3 septembre 2013 à 19 h 08 min
      Permalink

      Bonjour Zenie,
      Quelle merveilleuse citation :
      « je suis faite pour ça, parce que c’est ça que j’ai envie de faire chaque jour car je sais que je peux apporter des choses aux autres ».
      Oui, ça correspond tout à fait à ce que je ressens dans mes tripes.
      Merci de ce magnifique cadeau.
      Vis une merveilleuse soirée.
      Maxime

      Répondre
  • 3 septembre 2013 à 18 h 49 min
    Permalink

    Bonjour à tous (c’est mieux comme cela),

    Quelle richesse par ici!

    Je ne peux pas m’empêcher de remettre un coup de patte.

    J’ai envie de répondre à Max en avant première que j’aime beaucoup « Réparateur de fontaine intérieure ». C’est chantant et nous sommes tous dans notre globalité des fontaines de talents.

    En fait tout ce qui est évoqué ici est le lubrifiant du robinet de notre fontaine….qui prend sa source dans notre désir viscéral….Je m’arrête avant que ma passion dévorante me conduise à complètement délirer…

    Hélène

    Répondre
  • 3 septembre 2013 à 19 h 25 min
    Permalink

    Bonjour Hélène,
    Je suis vraiment content que tu sois revenue remettre un coup de patte !
    Oui, « Réparateur de fontaine intérieure » me colle bien à la peau.
    Dans mon histoire de Vie, j’ai tenu pendant 2,5 ans un garage. Cela s’est terminé en dépôt de bilan avec un divorce à la clé.
    Donc, la réparation, ça me connait 🙂
    Et, au cours d’un de mes tous premiers stages, une des participantes me dit quand je lui raconte cette expérience :
    « Maxime, qu’est-ce que tu as voulu réparé ? »
    Entendre cette question m’a fait l’effet d’un uppercut à l’estomac 😉
    Je suis resté sans voix !
    Et la question a continué à tourner dans ma tête toute la journée.
    Bien entendu, j’avais entendu le message symbolique de la question.
    Et j’y ai repensé souvent depuis.
    Et là, grâce à Françoise Caroline, presque 9 ans plus tard, j’ai un élément de réponse !
    Oui, je crois que je vais signer mes prochains mails et newsletter par ce titre :
    « Réparateur de fontaine intérieure ».
    Merci Hélène, de me confirmer dans ce choix.
    Vis une merveilleuse soirée.
    Maxime
    PS: En hommage à Françoise Caroline, voici le titre que nous avons cherché ensemble pendant plusieurs jours et que son inconscient lui a offert sur un plateau d’argent doré après un de nos échanges : Habilleuse d’âme.
    C’est joli, non ?
    J’aime aussi beaucoup les 2 derniers qu’elle m’a confié :
    > Conseil en image par la confiance en soi
    > Développer sa créativité face à son dressing et face à soi-même
    Elle rend l’invisible visible 😉
    Un peu comme moi, mais pas sur le même registre !

    Répondre
  • 3 septembre 2013 à 21 h 41 min
    Permalink

    Bonsoir Maxime,

    Curieux cette similitude, toi garagiste, moi maroquinière. Toi divorce, moi aussi (voir mon dernier article). Puis phase de reconstruction.

    « La réparation, ca me connait », je ne vais pas faire de l’analyse à 2 sous mais moi aussi j’ai réparé en étant infirmière…Et maintenant je cherche encore à réparer je suppose…

    Intéressantes tes réflexions dans ce commentaire…

    Moi qui croyais mon commentaire « un peu basique » voilà que tu rebondis dessus avec des remarques bien appropriées.

    J’aime « l’effet d’un uppercut à l’estomac ». Un retour fort constructif, on dirait.

    Pour le PS : « habilleuse d’âme » me plait (oui, c’est joli), Pour les 2 autres propositions, je suis septique.

    Je laisse mon cerveau travailler et je te tiens informé, Habillez vôtre image à ce que vous êtes…non, Vôtre image habillée de vôtre âme intérieure…J’en approche…

    A plus tard et très belle soirée,

    Hélène

    Répondre
  • 3 septembre 2013 à 23 h 40 min
    Permalink

    Bonsoir Hélène,
    Merci pour ton feed-back très constructif.
    Des remarques bien appropriées, je fais de mon mieux !
    Des fois ça énerve !
    Mais dans l’ensemble, c’est assez bien pris !
    Pour le PS, as-tu bien compris que l’habilleuse d’âme, cela concerne Françoise Caroline, que c’est son activité (choisir des vêtements qui reflète l’âme de la personne) ?
    Les 2 autre propositions ont été faites pour répondre à des personnes plus « classiques », moins en lien avec le spirituel !
    Très belle fin de soirée.
    Maxime

    Répondre
  • 4 septembre 2013 à 1 h 09 min
    Permalink

    Bonjour Maxime,

    Oups, ai-je été maladroite ? Tu dis faire de ton mieux, mais tu es parfait !

    Pour le PS : J’ai bien compris que cela concerne Françoise Caroline, d’ailleurs je me suis vue devant ma garde robe en me demandant si elle ressemblait vraiment à ce que j’étais…dans mon âme profonde… et bien non….

    Belle nuit,

    Hélène

    Répondre
  • 4 septembre 2013 à 2 h 05 min
    Permalink

    Bonsoir Maxime, je tiens à te remercier tout particulièrement pour la clarté et la justesse de ton article. J’ajoute que l’alignement dont tu parles dans cet article est effectivement essentiel. Car c’est bien lorsque notre corps, nos émotions, notre mental et notre « instance supérieure » (notre âme) sont alignés que la magie se produit. Au cours de mes différentes expériences de vie, les bonnes comme les moins bonnes, et au travers des quelques 915 heures de coaching à mon actif j’ai pu observer que l’identification des importances de l’âme étaient essentielles pour aligner le reste. Ce sont effectivement nos valeurs les plus élevées bien souvent inconscientes, qui nous guident et nous mettent en marche, nous font passer à l’action…sans effort et spontanément. Tu parlais du sens, du « pourquoi », de cette matrice de fond qui transparait dans nos actions. J’aime bien aussi parler de « Pour quoi ? ». C’est la réponse à cette question qui est effectivement à la base de l’accord qui peut exister entre les 4 dimensions dont je parlais plus haut… Et la manifestation n’est plus très loin.. »Pour quoi je me lève, pour quoi je respire, pour quoi je crée … »
    J’ai passé un bon moment à me réinterroger sur le sens (signification / direction) de mes actions à venir avant de suivre mon premier trajet. Transurfing a été pour moi la vague par laquelle je me suis (enfin !) laissée aller à la guidance totale de mon âme. J’ai suivi le même parcours que toi et ma vie en a été considérablement bousculée. C’est bien ce « pour quoi ? » qui était au centre. La confiance est aujourd’hui totale et la manifestation est en marche.
    Merci encore Maxime pour ta générosité et ta grandeur d’âme.
    Tes réparations ont l’air de bien fonctionner. Continue sur ta lancée et au plaisir d’animer un trajet avec toi un de ces 4.
    En passant : bravo pour ce blog très riche que je découvre grâce à Maxime et pour lequel je félicite son auteur et ses contributeurs. Que le meilleur soit.

    Et en cadeau, ce texte qui m’est très cher, et que vous connaissez peut-être déjà, de Marianne Williamson…

    Notre peur la plus profonde
    n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,

    Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.

    C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

    Nous nous posons la question…
    Qui suis-je, moi, pour être brillant,
    radieux, talentueux et merveilleux ?

    En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?
    Vous êtes un enfant de Dieu.

    Vous restreindre, vivre petit,
    ne rend pas service au monde.

    L’illumination n’est pas de vous rétrécir
    pour éviter d’insécuriser les autres.

    Nous sommes nés pour rendre manifeste
    la gloire de Dieu qui est en nous.

    Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus,
    elle est en chacun de nous,

    Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière,
    nous donnons inconsciemment aux autres
    la permission de faire de même.

    En nous libérant de notre propre peur,
    notre puissance libère automatiquement les autres.

    PS : Merci à tous les libérateurs de lumière que nous sommes

    Répondre
    • 4 septembre 2013 à 16 h 07 min
      Permalink

      Bonjour Véronique,
      Et bienvenue ici.
      Merci de ce long commentaire très riche.
      Je suis très heureux de vous rencontrer grâce à Maxime, qui devient de plus en plus mon ami, et qui booste beaucoup de gens tout autour de lui.
      Et merci pour le cadeau de ce beau texte.
      A très bientôt très certainement.

      Répondre
    • 4 septembre 2013 à 22 h 25 min
      Permalink

      Bonsoir Véronique,
      Merci beaucoup pour ton commentaire très élogieux.
      Et ce témoignage de ta propre expérience de vie contribue à enrichir cet article.
      Merci également pour ce partage de ce magnifique texte de Marianne Williamson.
      C’est pour moi également un des plus beaux que je connaisse.
      Vis une merveilleuse soirée.
      Maxime

      Répondre
  • 4 septembre 2013 à 6 h 51 min
    Permalink

    Bonjour Hélène,
    J’adore notre échange 🙂
    Il a plein de sens pour moi !
    Quand j’ai écrit « j’ai fait de mon mieux », j’étais dans l’intention « I will do my best », voila c’est ça :
    « Quand je réponds à un commentaire, j’ai à coeur d’y mettre le plus de richesse possible ».
    Et toi, en lisant « j’ai fait de mon mieux », tu traduis par « Maxime s’est peut-être senti critiqué ».
    C’est bien cela, ton choix de pensée ?
    Qu’est ce que cette réponse t’inspire, ma chère Hélène ?
    ES-tu d’accord pour creuser ?

    Vis une merveilleuse journée.
    Maxime

    Répondre
  • 4 septembre 2013 à 12 h 43 min
    Permalink

    Bonjour Maxime,

    En plein dans le mille mon cher Maxime !
    C’était bien mon choix de pensée. Pourquoi ?

    Il m’arrive d’être maladroite parfois dans mes propos même si comme toi j’essaie de mettre de la richesse dans mes commentaires, que ce soit sur n’importe quel blog ou le mien.
    Et puis oser faire part de ses idées, c’est aussi accepter les critiques et ne pas plaire à tout le monde.

    Je préfère ne rien écrire plutôt que de dire des banalités.
    Quoique une banalité pour dire coucou je suis là, je ne t’oublie n’est à mon sens point une banalité.

    Pour en revenir à nos moutons : il est intéressant de constater l’interprétation de chacun sur les mots que nous employons, parlons, écrivons…. La preuve ici même.

    Notre culture, éducation, expériences en tout genre, voir notre humeur du moment, notre état d’esprit nous fait comprendre, ressentir un mot, une expression de façon différente.

    Et puis il y a aussi la confiance en soi, celle-ci nous joue des tours. Pourquoi ai-je compris de travers ta phrase à ton avis ? Quand je doute de ma compréhension sur un texte, je reviens plus tard en refaire la lecture.
    Ton commentaire me parait différent aujourd’hui.

     » Des fois ça énerve ! Mais dans l’ensemble, c’est assez bien pris ! », c’est cette partie qui ma décontenancée réveillant probablement de vielles casseroles du passé.

    Bon j’arrête la de philosopher, je ne m’appelle pas Paul Ricoeur.

    A la prochaine !
    Bien amicalement,

    Hélène

    Répondre
    • 4 septembre 2013 à 22 h 42 min
      Permalink

      Bonsoir Hélène,
      Merci d’avoir répondu à mon demande de creuser !
      C’est cool 🙂
      Tu as tout as fait raison.
      J’ai souvent constaté cela :
      Je lis une première fois le commentaire et mes filtres activés à ce moment là me plongent dans une interprétation qui est liée à ma vie personnelle.
      Et quand je choisis de prendre du recul, à la relecture, j’en fais une interprétation toute différente.
      De mon point de vue, ce n’est qu’un jeu du mental qui adore mettre mettre de l’importance.
      J’ai constaté à plusieurs reprises que la même phrase prononcée devant plusieurs personnes avait donné lieu à des interprétations complètement différentes !
      Et si nous lâchions l’importance pour se connecter au coeur et à sa puissance personnelle ?

      Vis une merveilleuse soirée.
      Maxime

      Répondre
  • 4 septembre 2013 à 14 h 48 min
    Permalink

    Bonjour à tous,
    Voici un reportage intéressant, des scientifiques sur « les pouvoirs de notre cerveau » https://www.youtube.com/watch?v=PArTw1dyW0Y&feature=em-subs_digest-vrecs
    Nous, nous savons qu’il n’y a pas que le cerveau … Mais, je trouve qu’ils font des progrès : j’ai bon espoir que le surnaturel devienne naturel !
    En attendant, ils ont la preuve que nous pouvons changer notre vie en nous entraînant : cela change l’aspect de notre cerveau !
    Merveilleuse fin de journée à vous.
    Iona

    Répondre
    • 4 septembre 2013 à 16 h 14 min
      Permalink

      Bonjour Iona et merci pour cette vidéo. Je l’avais déjà regardée, elle est vraiment passionnante.
      Et je vais la revisionner, car elle est très instructive.
      Amicalement.

      Répondre
  • 4 septembre 2013 à 22 h 48 min
    Permalink

    Bonsoir Iona,
    Merci de ce partage avec la vidéo.
    Je ne l’ai pas encore regardé mais je peux te confirmer ce que tu écris :
    Nous pouvons changer notre vie en nous entraînant, en nous créant de nouvelles autoroutes neuronales dans notre cerveau.
    Et si tu nous apportais la preuve, grâce à ton expérience personnelle, que le surnaturel pouvait devenir naturel, ce serait chouette, non ?
    Je t’embrasse.
    Vis une merveilleuse soirée.
    Maxime

    Répondre
  • 5 septembre 2013 à 2 h 45 min
    Permalink

    Bonjour Jean et Maxime,

    ll y aurait beaucoup de choses à dire suite à cet article. Je vais tenter de résumer mon point (quitte à y revenir par la suite).

    Je suis d’accord que le mental tout seul ne nous apporte pas la réalisation de ce que l’on veut. Réaliser ses désirs, ça ne fonctionne pas avec la coercition mentale (pas pour moi en tout cas).

    Pas de mental et on n’existe pas ou, du moins, on ne peut pas prendre conscience de ce qu’on veut ou ne veut pas. Le mental est donc essentiel.

    Tout aligner âme, mental et corps (par le ressenti) semble être la solution, mais le défi est d’arriver à tout aligner, à MAINTENIR L’ALIGNEMENT pas juste 5 minutes par jour, mais d’en faire un MODE DE VIE à travers toutes les «obligations de la vie» (métro, boulot, dodo et payer les factures).

    Toi, Maxime, ton alignement âme, mental, coeur et corps fait partie de ta vie, i.e. le transurfing, alors que d’autres font autre chose dans la vie (avocat, marchand, agriculteur, etc.) et ont de la difficulté à rester aligné avec ce qu’ils réussissent à mettre en place pendant 5 petites minutes ici et là.

    Toi, c’est ton boulot. Tu trempes dedans et tu dois y rester pour l’enseigner. Il me semble que c’est toujours une bonne façon d’acquérir quelque chose de nouveau que de travailler dans le domaine où l’on cherche à s’améliorer.

    Merci pour cet excellent article et l’exemple chiffré que tu nous présentes. Ça aide à comprendre la théorie; reste maintenant la pratique…

    Amicalement,

    Sco!

    Répondre
    • 5 septembre 2013 à 7 h 10 min
      Permalink

      Bonjour Sco,
      Merci pour ta contribution à cet article.
      Je suis heureux de voir que nous nous rejoignons sur l’essentiel.
      J’aime beaucoup :
      « Pas de mental et on n’existe pas ou, du moins, on ne peut pas prendre conscience de ce qu’on veut ou ne veut pas. Le mental est donc essentiel.  »
      Je m’étais interrogé sur le rôle du mental et tu réponds à ma question.
      Le rôle du mental, c’est de créer du contraste.
      Quel est l’intérêt ?
      Pouvoir prendre conscience de la polarité opposée.
      Le mental, la plupart du temps nous fait polariser sur la souffrance.
      L’avantage ?
      Nous avons un point de repère pour apprécier la joie et l’amour 🙂
      J’aurai l’occasion d’y revenir dans l’article que je vais écrire aujourd’hui.
      Tu dis que je suis « privilégié » car l’alignement fait partie de ma vie.
      En plus je l’enseigne.
      Et le fait d’enseigner aide à l’intégration, je te le confirme, je le vis tous les jours.
      En cela tu as raison.
      Où je t’invite à une ouverture, c’est d’imaginer qu’il y a une possibilité de marier A LA FOIS l’alignement et un métier qui n’est pas en rapport avec cet alignement.
      Et je me mets au défi à travers mes coaching de le prouver.
      Exemple concret (la fameuse pratique) :
      Couché un peu avant minuit, j’ai du me réveiller vers 5h et je me suis mis à penser en boucle.
      J’ai géré en ho’oponopono, en me répétant mes affirmations et à 5h30, je me suis levé (alors que j’avais mis mon réveil à 6h).
      Je prends ma douche e je fais mon rituel de sauter sur le trampoline avec mes phrase d’affirmation et d’afformation (mélange d’affirmation et d’information) en écoutant ma musique stimulante.
      Au bout de 5 mn, je me retrouve le corps plein d’énergie, le corps et la tête droite, prêt à entamer ma journée.
      Je sais qu’à 8h15, je pars faire mon jogging pour libérer par le mouvement le potentiel énergétique de mon corps, et me mettre à l’écoute de mes sensations.
      Quel intérêt à aller courir ?
      En libérant le potentiel énergétique du corps, je diminue la différence de potentiel ente le mental et le corps, donc, je facilite l’alignement.
      C’est le schéma que j’ai dessiné la semaine dernière et cette phrase entendue de David Laroche « C’est le mouvement qui crée l’énergie » qui m’a fait prendre conscience de cela.
      Pourquoi 8h15 ?
      Parce que le parc à côté de chez moi ouvre à 8h30 et que le soleil fait partie des 9 docteurs (https://www.youtube.com/watch?v=vSnHnP7rMIo&feature=share&list=UUbDm0e8JkhFoUg6jJj4KdzQ)
      et qu’en remontant chez moi, je prends le plein du soleil matinal !
      Le reste de ma journée, je le passe dans mon bureau à travailler sur mes formations (en cours, à venir ou à créer).
      Ce qui me motive, c’est mon « POURQUOI » et mon « POUR QUOI ».
      Je passe beaucoup de temps en ce moment à clarifier ce que j’ai envie de vivre dans le futur, pourquoi et pour quoi j’ai envie de le faire.
      Ces 2 questions m’aident énormément :
      > Qu’est ce qui est important pour moi ?
      > Quel est le prix à payer (émotionnellement) à ne pas bouger maintenant ?
      Cela fait plus d’un mois que je me pose ces questions en boucle dans ma tête.
      Et voila ce qui a émergé hier (c’est mon cadeau du jour :-)) :
      « Mon job, c’est d’aider les personnes à se reconnecter à leur émotions, à développer leur pouvoir émotionnel et leurs ressentis (le langage de l’âme) afin qu’elles puissent créer leur réalité. »
      Comment cela résonne en toi Sco ?

      Pour en revenir à la pratique, ce que je fais le matin est à la portée de n’importe qui souhaite changer sa vie et se donner les moyens de le faire en passant à l’action.
      Pour sortir courir le matin, j’avais besoin d’un « pourquoi » fort :
      C’est le schéma que j’ai dessiné qui me l’a apporté :
      En sortant courir, je mets mon corps en mouvement, je crée donc de l’énergie, je vais donc augmenter mon potentiel énergétique, ce qui va faire diminuer la différence de potentiel entre celui du mental et celui du corps.Tu me suis ?.
      Je contribue donc à diminuer l’impact des force d’équilibrage et à favoriser mon alignement, source de toute création dans la matière.
      Je suis intimement convaincu que,même si on est avocat, marchand, agriculteur, il est possible d’arriver au même résultat.
      Parce que ce n’est pas la profession qui compte, c’est ce que la personne veut vivre pour elle, pour son épanouissement personnel, pour s’offrir la vie des ses rêves.
      Si son « pourquoi » est assez fort, elle s’offrira le temps pour cela !

      Merci Sco de ton commentaire, je ne pensais pas faire si long, c’est encore un beau cadeau que tu me fais en me permettant de clarifier mes idées en te les partageant.

      Je t’embrasse.
      Vis une merveilleuse journée.
      Maxime

      Répondre
      • 6 septembre 2013 à 2 h 34 min
        Permalink

        Bonjour Maxime,

        Quand tu dis : « Mon job, c’est d’aider les personnes à se reconnecter à leur émotions, à développer
        leur pouvoir émotionnel et leurs ressentis (le langage de l’âme) afin qu’elles
        puissent créer leur réalité. »
        Comment cela résonne en toi Sco ?»

        Cela ne résonne pas particulièrement en moi, car cette notion est reprise par d’autres techniques d’amélioration de soi, tout en étant une phrase théorique avec des mots abstraits.

        Ce qui m’intéresse et ce qui résonne en moi, c’est ce qui est particulier au transurfing, comme ton calcul ci-dessus, parce que «se connecter à ses émotions ou à son ressenti» ça dit ce que ça veut dire, mais concrètement pour une personne qui ne sait même pas qu’elle a des émotions ou ce que sont les émotions, ce n’est pas facile de se «reconnecter» à ce qu’on ne connaît pas ou que personne ne définit: les émotions. Qu’est-ce qu’une émotion? On connaît la peine, la peur, l’amour, la joie, la haine. Quelle est la différence entre émotions et sentiments? La plupart des gens ignorent qu’ils ont des émotions à part quand celles-ci sont évidentes à un moment précis (colère, joie, tristesse).

        Je me souviens, il n’y a pas si longtemps, que je ne comprenais même pas ce que les gens qui étaient alcooliques ou drogués et qui avaient cessé de consommer voulaient dire lorsqu’ils disaient qu’ils buvaient ou se droguaient pour «geler leurs émotions», et ce, malgré que je m’étudie et que je tente de m’améliorer depuis de très nombreuses années. Je ne suis ni l’un ni l’autre. C’est peut-être la raison pour laquelle je n’ai jamais compris ce qu’ils «gelaient» au juste. Ils ne se sentaient pas bien dans leur peau, ça c’est évident, mais c’est un peu hors sujet.

        Comment ta phrase peut-elle maintenant résonner chez des gens qui n’ont aucune notion de travail sur soi? Ils risquent de ne pas la comprendre. C’est de l’abstrait.

        C’est comme ce que disait Eckhart Tolle dans un de ses bouquins que j’ai lu : soit cet ouvrage va être une révélation pour vous, soit il n’aura aucun sens. Je fais partie de la première catégorie. C’est de l’abstrait, mais ça avait du sens pour moi. Mais enligner son âme avec ses émotions reste un mystère. Savoir ce que mon âme veut reste un mystère. Aligner mon âme à mon ressenti : un autre mystère (ou presque).

        Comment faire? Faire du sport pour évacuer de l’énergie physique, ça me parle. Trop d’énergie dans le mental et le corps est fatigué; ça semble avoir du sens par rapport à la réalité. Ça pour moi, c’est du concret.

        Bref, dans les questions d’alignement, j’ai besoin de concret.

        Es-tu parti pour une autre réponse?

        Amicalement,

        Sco!

        Répondre
        • 6 septembre 2013 à 7 h 20 min
          Permalink

          Bonjour Sco !
          Je trouve ton commentaire très pertinent et très juste.
          Merci de ce partage.
          Tu as tout à fait raison, tout est un question de sens.
          Le sens de la souffrance, c’est d’ailleurs le thème de l’article que je viens de mettre en ligne à l’instant :
          https://bit.ly/QR-Souffrance
          A l’évidence, je ne m’adresse pas à tous publics, je ne m’adresse qu’aux personnes qui ont déjà fait un travail sur elle et qui se sentent « appelées » par ce que ce j’écris.
          Ce n’est qu’une question de résonance.
          Je me reconnais tout à fait dans ce que tu écris d’Eckart Tolle :
          « Soit ce que je dis va être une révélation pour vous, soit il n’aura aucun sens »
          Dans les questions d’alignement, tu as besoin de concret ?
          Magnifique !
          C’est justement l’expérience concrète et du vivant qui m’a permis de donner du sens à la théorie que j’ai développée 🙂
          Vis une merveilleuse journée.
          Maxime

          Répondre
    • 5 septembre 2013 à 10 h 52 min
      Permalink

      Bonjour Sco!,
      Tu as raison quand tu dis que la plupart des gens sont dans le schéma quotidien des « obligations ».
      Justement, Transurfing nous pousse à sortir de ce schéma en « pratiquant ».
      Merci de soulever la question.
      Merci à Maxime qui nous délivre un véritable cours gratuit, disponible et qu’on peut lire et relire.
      Bien à toi.

      Répondre
      • 6 septembre 2013 à 2 h 42 min
        Permalink

        Tout à fait, Jean, c’est comme lorsqu’on assiste à un séminaire ou une formation quelconque et qu’on sent que tout peut changer. Pour certaines personnes, tout change, pour d’autre non.

        On sort du séminaire gonflé à bloc avec les nouvelles notions et les nouveaux points de vue. Ça dure quelques jours, puis on baisse la garde et oups! deux semaines plus tard, on se rend compte qu’on a déjà oublié tout ce qui devait changer notre vie et on retourne dans les anciens schémas…

        Je suis certaine que d’autres ont aussi vécu cela!

        C’est comme les bonnes résolutions de début d’année. Qui les tient?

        Pas moi, en tout cas…

        Amicalement,

        Sco!
        P.S. Quand j’ai «découvert» le transurfing par l’entremise d’un autre site, il y a quelques années et suite à une vidéo d’un formateur, je me suis dit wow! ça semble génial. Je suis certaine que c’est génial. Le défi est de mettre en pratique 24h par jour, 365 jours par année..

        Répondre
        • 6 septembre 2013 à 2 h 54 min
          Permalink

          Bonsoir Sco ! J’aime bien ton commentaire car il touche chez moi un point essentiel : le développement personnel durable 😉
          Dans ma vie de formatrice en développement personnel et plus particulièrement sur le chapitre de l’estime de soi, j’ai largement eu l’occasion de constater que ce que les participants appliquent c’est ce qu’ils trouvent simple à mettre en oeuvre. Plus c’est complexe, moins on applique une fois revenu à la « vraie vie ». Je passe énormément de temps à simplifier (sans rendre simpliste) les concepts au travers d’exercices et de supports visuels « évidents ». C’est véritablement là pour moi le challenge à chaque formation. La loi de la moindre résistance (Transurfing) s’applique aussi concrètement dans l’élaboration des scénarios. Plus c’est simple et mieux ça marche.
          Joli levé de soleil à tous
          Véronique

          Répondre
        • 6 septembre 2013 à 7 h 45 min
          Permalink

          Re-Bonjour Sco !
          Je rebondis sur ton commentaire pour confirmer tout ce que tu écris.
          Qu’est-ce qui fait qu’après un séminaire, des personnes changent et d’autres non ?
          Voici un schéma qui donne un élément de réponse :
          https://bit.ly/QR_Integration-formation
          Sans action de répétition sur la durée, au bout d’un mois, tout ce qui a été appris au cours de la formation est oublié en termes de comportements.
          C’est comme si on te montrait comment marcher, tu essayes 2 ou 3 fois et puis tu abandonnes en disant que tu as tout essayé.
          Alors, pourquoi un enfant est OK pour « échouer » environ 2000 fois dans l’apprentissage de la marche ?
          Je te laisse deviner la réponse 😉
          Vis une merveilleuse journée.
          Maxime

          Répondre
  • 7 septembre 2013 à 5 h 42 min
    Permalink

    Bonsoir Maxime et Véronique,

    Merci de vos réponses. Je comprends que rien n’arrive tout seul sans effort. Il faut voir à maintenir le cap vers un changement et maintenir ce cap vers le changement est toujours plus facile (si facilité il y a) lorsqu’on baigne dedans à temps plein. Si on veut changer avec le transurfing ou avec n’importe quelle autre technique, il faut en faire un mode de vie à 100%, comme cette naturopathe que j’ai connue parce qu’elle donnait un cours sur l’alimentation pour les hypoglycémiques (elle l’était elle-même). Eh bien, son travail et ses temps libres étaient consacrés à 100% à l’hypoglycémie (nourriture, relaxation, etc.), de sorte qu’elle n’aurait pas pu gérer ce problème de santé si elle avait été avocate et engloutie par le stress de ses dossiers.

    Je trouve génial le transurfing et je suis toujours emballée par les nouvelles techniques qui nous font évoluer, mais la mise en pratique pour arriver à un changement réel est vraiment un défi. Il faudrait bien que je trouve du temps pour lire les bouquins de Vadim Zealand que Jean semble dévorer!

    Amicalement,

    Sco!

    Répondre
  • 7 septembre 2013 à 8 h 39 min
    Permalink

    Bonjour Sco !
    Merci de ta réponse.
    « Le succès ne tient qu’à une décision ».
    J’en reviens encore à ces 2 questions fondamentales apprises de David Laroche :
    1- Qu’est ce qui est important pour toi ?
    2- Quel est le prix à payer (émotionnellement) si tu ne passes pas à l’action maintenant (ou si tu passes à l’action plus tard) ?
    Tu n’es absolument pas obligée de baigner dans le changement à temps plein pour instaurer un changement.
    Cela prendra un peu plus de temps, c’est tout.
    Avec tout l’amour et la bienveillance de l’aide que j’ai envie de t’apporter, si je m’autorisais à te challenger, je te dirai :
    « C’est quoi cette excuse à 2 balles que tu te donnes pour ne pas passer à l’action ? »
    ou je te poserai cette autre question :
    « Qu’est ce que tu me dis qui ne t’aide pas rien que dans la façon de me le dire ? »
    J’imagine que tu connais cette citation :
    « Un voyage de mille lieues commence par un premier pas » Tao Te King
    Commence par un 1er petit pas, puis ensuite un 2ème, au bout d’un moment, cela va devenir une habitude et de fil en aiguille, tu vas t’apercevoir que tu auras changé vers une vie meilleure, quasiment sans t’en rendre compte.
    Tu n’as qu’une décision à prendre aujourd’hui :
    T’engager à faire ce petit pas et le CÉLÉBRER.
    Et tu verras alors que l’univers va t’aider pour aller encore plus loin vers là où tu veux aller.
    Je te sens prête pour relever ce défi, tu en es capable, en plus, tu as toutes les clés en main.
    Choisis-tu de prendre cette décision ?
    Vis un merveillleux WE.
    Maxime

    Répondre
  • 7 septembre 2013 à 11 h 32 min
    Permalink

    Merci à vous tous de ces nombreux commentaires très riches et congruents. Je crois que je n’en ai jamais eus autant et d’une telle qualité.
    Merci Sco! d’avoir soulevé cette question très pertinente de la mise en application de Transurfing ou de tout autre méthode ou outil. Tu déclenches chez moi et sans doute chez d’autres lecteurs, une prise de conscience très acérée du phénomène.
    Et merci à Véronique et Maxime pour avoir bien répondu à cette dernière question.
    Pour copier Maxime :
    Merveilleux WE à tous.

    Répondre
    • 7 septembre 2013 à 13 h 18 min
      Permalink

      Merci Jean de ce dernier commentaire.
      Il me permet de faire un focus sur le retour que l’on obtient quand on suit le mouvement de la vie.
      C’est exactement ce qui s’est produit ce jour là.
      L’univers m’envoie le cadeau de me faire lire ton article, je suis inspiré dans mon commentaire et tout s’enchaine de manière très fluide.
      En plus, il y a de la qualité dans le contenu qui parle justement du fonctionnement de l’univers.
      Et ce qui résonne en lien avec les lois de l’univers, l’univers te le renvoit démultiplié au delà de ce que tu pouvais imaginer parce que nous n’étions pas attaché au résultat, juste dans le plaisir du don de ce qui il y a de meilleur en nous !
      C’est une belle démonstration du chemin à suivre 🙂
      Je te souhaite ainsi qu’à tous les lecteurs un merveilleux WE 😉
      Maxime

      Répondre
    • 9 décembre 2013 à 18 h 46 min
      Permalink

      Bonjour Sébastien,
      C’est sympa de te voir ici.
      J’ai dévoré les quatre tomes et je les reprends en prenant des notes.
      C’est vraiment passionnant.
      Bien à toi.

      Répondre

Répondre à jean Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.