La vie vaut vraiment le coup d’être vécue

C’est le premier message que j’ai envie de faire entendre à mes aimables lecteurs, car je le ressens intensément au plus profond de mon être.

Êtes-vous optimistes ?

Il est vrai que cet optimisme est à contre-courant de la morosité ambiante, notamment en France. Aujourd’hui, on entend plutôt des phrases telles que « c’est la crise », « le chômage est en hausse », « on nous promet du sang et des larmes », etc… Par ailleurs, les français sont les plus gros consommateurs d’antidépresseurs au monde, trois fois plus que nos voisins européens, selon le magazine « Psychologies ».

Les afghans sont optimistes, les français champions du monde du pessimisme !

D’après une enquête réalisée dans 53 pays, fin 2010 par BVA opinion, les français sont les champions du monde du pessimisme, alors que les afghans ne sont que 14% à penser que leur situation personnelle sera pire en 2011 qu’en 2010.

Les afghans, vous imaginez ? leur pays est en guerre quasi permanente depuis 40 ans, la situation des femmes est pire que dans des temps immémoriaux, toutes les femmes fonctionnaires ont été licenciées en 2000, elles n’ont aucun droit sinon celui de procréer, de satisfaire les besoins sexuels des hommes, et de rester chez elles pour s’occuper des tâches ménagères. Elles sont obligées de sortir voilées et ne doivent avoir aucun contact avec les hommes.

Ces derniers n’ont pas, pour autant, un sort très enviable : interdiction de regarder la télé ou des vidéos, d’écouter de la musique, obligation d’avoir la barbe, de porter des habits islamiques, et de se couvrir la tête, etc…

Vous voyez bien qu’il y a une anomalie, une bizarrerie :
comment un afghan peut-il être plus optimiste qu’un français ?

En France, vous avez de nombreuses raisons d’être optimistes. Vous êtes libres de vos mouvements, de vous exprimer, de vous vêtir comme bon vous semble, de choisir le métier qui vous plaît, de faire ce que vous avez envie de faire au moment où ça vous chante – certes, dans les limites de la bienséance.

Si le statut de salarié ne vous convient pas, vous pouvez créer une entreprise.

Si la ville ne vous plaît plus, vous pouvez aller habiter en campagne, à la mer ou la montagne.

Vous êtes libre de vos orientations sexuelles.

Vous mangez à votre faim, vous avez facilement accès aux soins, à l’école. Vous pouvez bénéficier de multiples privilèges par rapport à ces pays où les gens sont privés de tout.

Vous pouvez vous éclater dans ce qui vous passionne, la culture, les rencontres de gens formidables, le sport, les jeux de société, les études, les voyages, le cinéma, le jardinage, le bricolage, la cuisine, etc…

Alors, prenez conscience de votre extrême liberté, et des possibilités infinies dont vous disposez pour vous épanouir dans votre vie.

Mesurez la chance que vous avez de respirer dans un des pays les plus riches au monde, riche dans tous les sens du terme.

Et partagez avec moi ce sentiment de plénitude et particulièrement réjouissant que :

la vie vaut vraiment le coup d’être vécue.

29 pensées sur “La vie vaut vraiment le coup d’être vécue

  • 25 octobre 2011 à 3 h 46 min
    Permalink

    Génial la photo !!!! Une photo, une phrase d’introduction et on est embarqué dans la lecture.
    Un beau coup.
    Félicitations et bon succès
    André
    (mon blog est en construction et est vide…mais je reste « optimiste » puisqu’il peut recevoir tous les possibles 🙂 )

    Répondre
  • 25 octobre 2011 à 10 h 13 min
    Permalink

    Hello Jean,

    J’aime beaucoup cet article, qui donne le ton général de ton blog.
    Oui, améliorer son devenir demande avant toute chose d’être optimiste, de « croire » en la vie et surtout de savoir apprécier ce que l’on a déjà, au présent, ici et maintenant.
    Des piqures de rappel comme celles-ci, à propos d’autres endroits du monde où la vie est beaucoup plus difficile et même tres incertaine, ne peuvent que faire du bien.
    Depuis mon accident, le « positivisme » est mon état d’esprit de tous les instants et tout comme toi, c’est que j’essaie de partager sur mon blog.
    Alors longue vie à ton blog !

    Répondre
  • 17 novembre 2011 à 15 h 17 min
    Permalink

    Bonjour Jean,
    Un sujet qui me plait beaucoup et un article
    intéressant, je reviendrai.
    Que te souhaiter sinon de rester optimiste…,
    et de réussir avec ce blog.
    Yves

    Répondre
  • 23 novembre 2011 à 14 h 12 min
    Permalink

    Bonjour Jean!!
    Je dois te dire que je ne trouve pas cela bizarre! C’est normal que nous soyons plus pessimiste en France, nous sommes inondés par les médias! Et ces derniers pour vendre leurs articles jouent à leur guise sur notre peur du lendemain!
    J’ai pu constater que chaque fois que je regarde le journal télévisé , il y’a toujours au moins un gros titre sur une mauvaise nouvelle
    En gros la peur fait vendre!
    Cordialement
    Hervé

    Répondre
  • 24 novembre 2011 à 12 h 19 min
    Permalink

    Je te souhaite de la réussite avec ton blog !
    tu as choisi un thème que j’aime beaucoup, et qui est souvent mis de côté par les médias.
    Au plaisir !

    Répondre
  • 29 novembre 2011 à 12 h 06 min
    Permalink

    bonjour à tous,
    vous avez raison soyons positif,allons de l’avant et ne faisons pas justement, pour écraser le dynamisme comme le fait les médias téléviser mais le contraire.

    En tous les cas je souhaite un bon encouragement pour l’avenir de ce blog,j’aime beaucoup voir les choses de cette façon las,parce que je pense que c’est malgré tous de l’actualité aujourdh’ui ,ont nous mets que du négatif,alors que normalement cela devrait être le contraire ,
    seulement voila plus nous avons du négatifs,plus les gens court après,et restent malheureusement négatif, cela donne donc également souvent une polémique,et les gens sont de plus en plus jaloux de nos jours.
    J’ai moi aussi un blog,dont le lien est le suivant,

    http://www.amouretetbienetre.com,

    j’aimerais également échanger avec vous si possible des liens voir des articles,afin que l’on puisse se faire connaitre rapidement,je vous laisse donc le découvrir et y laisser des commentaires sur vos impressions.

    Dans l’attente d’un retour de commentaires de votre part,je vous souhaite une agréable journée.

    Amicalement Régine

    Répondre
  • 3 décembre 2011 à 21 h 12 min
    Permalink

    Bonjour Jean,
    Je suis contente que le titre de cet article soit «la vie vaut vraiment le «coup» d’être vécue» et non la «peine» d’être vécue! Dans un blog sur la vie positive, c’est un bon choix. On entend trop souvent «vaut la peine» même pour des choses positives. Pourquoi la peine? la joie… voyons!

    Donc à défaut de pouvoir dire la joie d’être vécue, de dire le coup au lien de la peine c’est déjà une bonne amélioration.

    Je fais ici ce commentaire, car moi-même je remplace le mot peine par joie à chaque fois que j’utilise l’expression! et des fois le mot coup aussi (quand je veux que ça frappe fort!)

    Oui, la vie vaut la joie ou le coup d’être vécue!
    Sco! 🙂

    Répondre
    • 4 décembre 2011 à 11 h 08 min
      Permalink

      Merci Sco! de ton commentaire, j’aime bien aussi « la vie vaut la joie d’être vécue », c’est plus gai et peut-être moins agressif.
      Ce que j’aime dans l’expression « ça vaut le coup », c’est qu’elle est « punchy », dynamique, pro-active. Le mot accompagné d’acceptions positives se retrouve dans d’autres expressions bien « envoyées », « à coup sûr », « coup de veine », « du premier coup », « être dans le coup », « tenir le coup », etc.

      Répondre
  • 14 décembre 2011 à 15 h 18 min
    Permalink

    La vie! quoi de plus merveilleux que d’être en vie.

    Toutefois, être en vie ne suffit pas; il faut pouvoir la vivre au plein sens du terme. et pour cela, on doit être optimiste quant aux possibilités infinies qui se trouvent devant nous et dont on est limité que par notre imagination.

    Samuel

    Répondre
  • 14 décembre 2011 à 19 h 38 min
    Permalink

    Bonjour Jean,

    Quel plaisir de rencontrer quelqu’un de positif et qui s’en serve pour créer un blog.
    C’est vrai que le bonheur ne se vend pas toujours très bien mais… il y a beaucoup plus de marchands de malheur que de marchands de bonheur et ceci explique cela !
    C’est normal que les afghans ne soient que 14% à penser que leur situation personnelle sera pire en 2011 qu’en 2010, sinon ils se pendraient, tout simplement. L’espoir, c’est ce qui reste quand on n’a plus rien !
    Continue à écrire, utilise tes talents de copywriter (nous avons le même maître !) pour diffuser les bonnes nouvelles autour de toi. Je te souhaite une énorme audience.
    Amicalement,
    Daniel

    Répondre
  • 21 février 2012 à 18 h 16 min
    Permalink

    Bonjour Jean
    Merci infiniment pour ta conception positive de la vie.
    Je la partage à fond et la propage à qui veut. Tant pis si quelques fois on me prend pour un extra terrestre.
    Je prends plaisir à te lire
    Suzelle

    Répondre
    • 21 février 2012 à 19 h 04 min
      Permalink

      Bonjour Suzelle,
      Plus on pratique la pensée positive, plus on devient positif. Et on est même étonné soi-même que ça marche.

      Répondre
  • 29 février 2012 à 23 h 55 min
    Permalink

    Le seul fait d’être en vie doit nous amener à rester positif. S’il était possible de reconstituer notre parcours pour atteindre l’ovule et ceci à l’échelle humaine, nous nous apercevrons que nous sommes tous des héros.
    Peut-être que le but de la vie est nous faire (re)découvrir notre propre grandeur.

    Répondre
  • 10 mars 2012 à 23 h 42 min
    Permalink

    Bonjour Jean,

    Pour être passé par la dépression avec les risques qui auraient pu en découler, j’ai réussi à relever la pente et apprécier chacun de ses moments qui me font sentir que je suis en vie.

    Je n’emploie pas la même formulation que la tienne : « la vie vaut vraiment le coup d’être vécue » mais elle s’en rapproche et elle m’accompagne tous les jours. Je te laisse deviner laquelle 😉

    J’en ai fait ma devise, ma réalité, mon quotidien.

    J’aime beaucoup aussi le verbe « positiver » qui est beaucoup marqué dans ma tête par une campagne de publicité d’un grand groupe d’hypermarché.

    Finalement, ce sont des petites choses parmi tant d’autres qui font que c’est bon de vivre et se sentir en vie.

    Merci.

    Benoît

    Répondre
    • 12 mars 2012 à 11 h 12 min
      Permalink

      Bonjour Benoît,
      Je crois que j’ai trouvé ta devise. 😉
      Je l’aime bien aussi car ça ajoute la dimension du présent, qui est plus important que le passé déjà vécu ou le futur hypothétique, ainsi que le fait d’agir qui entraîne un mouvement vers l’avant.

      Répondre
  • 3 mai 2012 à 15 h 40 min
    Permalink

    Bonjour Jean, d’accord avec toi. Je pense qu’on a trop de choses et donc que l’on apprécie plus rien et c’est bien triste.
    Depuis et c’est tout nouveau, que j’essaie de vivre  » ici et maintenant « , les journées sont différentes, je dirais plus  » vivantes « .

    à bientôt

    zenie

    Répondre
    • 4 mai 2012 à 11 h 39 min
      Permalink

      Bonjour Zenie,
      Je m’applique, moi aussi, à apprécier et à vivre le présent le plus possible. Je crois qu’un lâcher-prise est nécessaire pour y arriver. Mais ce n’est pas simple. Parce que ce qu’on fait au quotidien est souvent orienté vers des projets.

      Répondre
  • 20 octobre 2012 à 15 h 06 min
    Permalink

    Bonjour,
    Je me sens trés mal et j’ai de plus en plus envie d’en finir. Cela fait 13 ans que je suis dépressive. J’ai attéri sur votre site en tapant dans google « envie d’en finir » et en lisant un topic sur lequel vous avez répondu.
    J’ai beau lire votre message, je ne vois pas du tout en quoi cela peut rendre plus heureux? (toute cette liberté). Comme vous le dites, certains Afghans semblent plus heureux/optimistes que bien des français. C’est donc que ça n’a rien à voir avec tout cela. Si on n’a pas la motivation, si on n’a pas le gout pour les choses, je ne pense pas que de se savoir plus libres que d’autres donne plus la motivation et le gout pour la vie.

    Répondre
  • 12 décembre 2012 à 22 h 41 min
    Permalink

    Cela se relie à l’article que vous avez écrit sur le bonheur. L’environnement joue un rôle assez faible sur le bonheur. LEs français sont malheureux ou pessimistes parce qu’ils le veulent bien…

    Répondre
    • 13 décembre 2012 à 10 h 35 min
      Permalink

      Bonjour Julien,
      Je ne suis pas certain que l’environnement ne joue pas un rôle sur le bonheur. Ce qu’il y a, c’est que, si son environnement ne convient pas, on peut l’améliorer ou éventuellement en changer. Je serais plus d’accord avec votre deuxième phrase. Les français « veulent » bien s’abreuver de nouvelles démoralisantes à longueur de médias, veulent bien reporter les critiques sur les autres, sur le gouvernement, sur l’Europe, sur les prétendus patrons voyous, sur les chinois, etc… C’est une question de responsabilité. Je considère personnellement que chacun est responsable de son destin. On a la chance, en France, d’être libre. Et de décider de faire en sorte d’être heureux. Ca devrait rendre optimiste.

      Répondre
  • 10 mai 2013 à 21 h 39 min
    Permalink

    Bonjour Jean,
    Je pense aussi que ce n’est pas l pays ou le niveau social qui rend heureux.
    Je rencontre en Asie des tas de gens pauvres qui se sentent bien , même en inde. le bonheur est un état à cultiver quel que soit l’environnement mais c’est plus simple à trouver lorsqu’on a été bien entouré dans son enfance et lorsqu’on peut compter sur l’affection de la famille.

    Répondre
    • 11 mai 2013 à 11 h 20 min
      Permalink

      Bonjour Hannah,
      Je suis d’accord avec toi que ce n’est ni le pays ni le niveau social qui rend heureux. En revanche la morosité d’un pays comme la France n’aide pas au bonheur.
      Et il est très vrai aussi que quand on est bien entouré et aimé de sa famille, c’est beaucoup plus simple. J’en suis un exemple flagrant.
      Amicalement.

      Répondre
  • 16 mai 2013 à 10 h 13 min
    Permalink

    Bonjour Jean

    J’ai écrit un article sur le bonheur et l’optimisme ce n’est donc pas moi qui vais te contredire sur ce que tu nous dis

    Le bonheur disait le philosophe Alain est avant tout une question de volonté et j’ai rencontre en Inde des gens vivant dehors et dans une extrême pauvreté qui étaient heureux, alors que dire de plus

    Répondre
    • 16 mai 2013 à 12 h 38 min
      Permalink

      Bonjour Sylviane,
      Conficius disait : « La vie est vraiment simple, mais nous persistons à la rendre compliquée » et aussi : « Le contentement apporte le bonheur, même dans la pauvreté. Le mécontentement apporte la pauvreté même dans la richesse. »
      Le bonheur est bien un état d’esprit et ne dépend que de nous.
      Amicalement.

      Répondre
  • 18 mai 2013 à 14 h 39 min
    Permalink

    Bonjour Jean,

    Que dire de plus que OUI !
    La vie vaut le coup d’être vécue, il suffit d’ouvrir les yeux et de se rendre compte de la chance que l’on a de vivre toutes ces expériences et d’avoir la liberté de vivre comme on l’entend !

    Bien amicalement,
    Dorian

    Répondre
    • 18 mai 2013 à 16 h 40 min
      Permalink

      Bonjour Dorian,
      C’est vrai qu’on a de la chance et je remercie tous les jours pour cette « chance ».
      Amitiés.

      Répondre
  • Ping : Les 7 avantages d’avoir votre blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.