Riez et vous irez mieux.

S’il y a quelque chose de positif dans la vie, c’est bien le rire. Le rire est vraiment l’expression la plus achevée de la joie de vivre.

De nombreuses études scientifiques ont prouvé que le rire est excellent pour la santé. On trouve beaucoup d’informations là-dessus. Il y a des écoles du rire, le yoga du rire. Déjà dans l’antiquité, les médecins recommandaient de rire tous les jours. Et tout le monde est d’accord pour dire que rire, ça fait du bien.

Riez avec vos amis pendant 15 minutes et vous aurez moins mal.

Le rire diminue le seuil de la douleur de 10%

C’est une équipe de recherche dirigée par des anthropologues de l’université d’Oxford au Royaume-Uni qui l’a prouvé. Elle a conclu que la libération d’endorphines (morphines naturelles) pendant une cascade de rires dans un contexte social peut rendre la douleur plus supportable. Les clowns dans les hôpitaux ont cette importante fonction, surtout auprès des enfants.

Riez et arrêtez le sport.

Le rire a des effets comparables à l’exercice sur le système cardiovasculaire.
La conférence annuelle de l’American College of Cardiology a présenté une étude démontrant que le rire détend l’endothélium qui prend de l’expansion, et permet ainsi une augmentation du flot sanguin, semblable à celle que l’on obtient dans un exercice physique.

Riez, riez, riez et vous aurez faim.

L’équipe du Dr Lee S. Berk, spécialiste des soins préventifs et chercheur au centre de psycho-neuro-immunologie de Loma Linda en Californie a mené une étude qui prouve que le rire répétitif est considéré comme une alternative tout à fait valable à une activité physique aidant les sujets à retrouver l’appétit. Le rire répétitif provoque des changements bénéfiques dans la pression artérielle et dans les niveaux de deux hormones impliquées dans l’appétit, la leptine et la ghréline. Cette découverte concerne notamment  les personnes fragiles, pour lesquelles le rire est moins contraignant qu’une activité physique.

Riez et prévenez le cancer.

Le Dr. Lee S. Berk, encore lui, a démontré que le rire augmente  l’immunité face à des cellules cancéreuses.

Riez et oxygénez-vous.

Lorsque nous respirons normalement, nous échangeons un demi-litre d’air, lorsque nous rions, nous échangeons deux litres d’air. Ces échanges régénèrent l’organisme, augmentent les anticorps dans les muqueuses nasales et les voies respiratoires.

Riez et digérez mieux.

Le rire pratique un massage du tube digestif, et permet ainsi de mieux digérer, de lutter contre la constipation, l’aérophagie, de mieux faire travailler la vésicule biliaire.

Riez et dormez.

Le rire contribue à l’endormissement. Après une bonne tranche de rigolades, le soir avec les copains, les tensions internes s’estompent, vous vous détendez, vous vous relaxez, vous ne ruminez plus toutes les pensées qui ont tendance à vous empêcher de trouver le sommeil. Et après vous dormez comme un bébé.

Riez et arrêtez les séances chez le psy.

On ne m’accusera pas d’exercice illégal de la médecine si je vous conseille fortement de vous plier de rire chaque fois que c’est possible, et pourtant ça peut vous guérir de bien des maux, notamment de la dépression. D’ailleurs, si vous riez, c’est que vous êtes de bonne humeur, donc nullement dépressif. Et puis, vous ne riez pas tout seul dans votre coin, vous riez en bonne compagnie avec ceux que vous aimez.

Riez et ayez la pêche.

Le rire est un formidable moteur pour vous stimuler psychiquement et vous dynamiser dans tous vos projets. Vous riez et vous vous sentez rempli d’énergie.

Riez et vivez longtemps.

Et si vous restez le plus souvent de bonne humeur, vous augmenterez votre longévité…

Riez et soyeux heureux.

Et si vous saisissiez toutes les occasions qui se présentent au quotidien pour vous lâcher à éclater de rire. Qu’en pensez-vous ?